October 23, 2009 / 8:50 AM / 8 years ago

LEAD 1 Volvo - Perte moins marquée que prévu, l'action s'envole

5 MINUTES DE LECTURE

* Perte du T3 de 3,3 mds couronnes contre consensus -4,0 mds * Continue d'anticiper une forte baisse des marchés poids lourds * Le titre avance de plus de 5%

par Niklas Pollard et Victoria Klesty

STOCKHOLM, 23 octobre (Reuters) - Volvo (VOLVb.ST) a fait état vendredi d'une perte trimestrielle moins marquée que prévu grâce à d'importantes réductions de coûts tout en maintenant sa prévision d'une forte baisse de ses principaux marchés cette année.

Le numéro deux mondial des poids lourds a annoncé une perte de 3,3 milliards de couronnes suédoises (323 millions d'euros) sur le troisième trimestre contre un bénéfice de 3,2 milliards il y a un an et une perte moyenne de 4 milliards attendue par les 17 analystes financiers interrogés par Reuters.

Volvo, qui a supprimé des milliers d'emplois pour réduire ses coûts dans un contexte de récession, a annoncé que son flux de trésorerie était ressorti négatif à hauteur de 1,4 milliard de couronnes sur le trimestre contre -2,9 milliards de courronnes au second trimestre.

Le titre a bien réagi à cette publication de résultats et gagnait, vers 8h45 GMT, 5,26 % à 70,00 couronnes à la Bourse de Stockholm.

Ces résultats devraient en effet permettre d'atténuer les craintes de voir le constructeur, qui a publié une perte trimestrielle historique en début d'année, être contraint de lever des fonds pour faire face à la chute de son activité.

Kenneth Toll Johansson, analyste chez Erik Penser, a estimé que ces résultats était un signal fort que la situation du groupe se stabilisait enfin.

"Je pense que cette publication va permettre de se débarrasser des rumeurs d'une augmentation de capital qui ont fait le tour du marché," a-t-il ajouté.

La crise financière mondiale a fortement affecté les marchés des poids-lourds à la fin de l'année dernière, le plongeon dans la récession des principales économies du monde ayant sonné le glas des années de crédit facile pour le financement de l'achat de nouveaux véhicules.

Pas Encore De Vraie Reprise

Des signes de stabilisation sont toutefois apparus ces derniers mois mais si une vraie reprise n'est pas encore en vue.

Le numéro un mondial des poids lourds, l'allemand Daimler (DAIGn.DE), a annoncé en début de semaine qu'il voyait le bout du tunnel pour son activité de camions, en notant que le carnet de commandes s'était légèrement amélioré depuis le milieu de l'année.

"La situation de la demande en Europe continue de se stabiliser avec une tonalité de base plus favorable", a dit Volvo vendredi. "Nous observons une augmentation de l'activité chez nos clients et une légère amélioration dans l'utilisation de leurs camions."

Les données de l'ACEA publiées vendredi confirment une atténuation de la crise puisque les immatriculations de nouveaux véhicules commerciaux ont reculé de 27,7% dans en Europe en septembre, contre une chute moyenne de 35,6% enregistrée au cours des neufs premiers mois de l'année. [ID:nLN41430]

Volvo, qui fabrique des camions sous les marques Renault, Mack, Nissan Diesel et Eicher, a répété que le marché européen des poids lourds se réduirait de moitié, voire davantage, cette année, tandis que le déjà fragile marché nord-américain devrait encore se contracter de 30 à 40%.

La société, qui produit également des bus, des engins de construction et des composants destinés à l'industrie aéronautique, a dit que le carnet de commandes de ses camions était au même niveau que l'an dernier en base annuelle, tout en précisant que le troisième trimestre de l'an dernier avait été extrêmement faible suite à une vague d'annulations de commandes.

"Les commandes nettes pour les camions ont augmenté pour le troisième trimestre consécutif, progressant de 20% par rapport au second trimestre", a indiqué le groupe.

Il sera toutefois plus facile de se prononcer sur l'état de santé du secteur après les publications trimestrielles prévues pour la semaine prochaine des concurrents de Volvo, Scania SCVb.ST et Man (MANG.DE).

Version française Alexandre Boksenbaum-Granier et Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below