Chrysler ferme une usine dans le Delaware plus tôt que prévu

jeudi 23 octobre 2008 16h22
 

DETROIT, 23 octobre (Reuters) - Chrysler LLC a annoncé jeudi la fermeture d'une usine d'assemblage dans l'Etat du Delaware en avance sur le calendrier prévu, avec à la clé 1.825 suppressions d'emploi, après avoir accusé une perte supérieure à un milliard de dollars au cours du premier semestre de l'année.

Le constructeur automobile américain, contrôlé désormais par le fonds Cerberus Capital Management [CBS.UL], a également précisé que Daimler (DAIGn.DE: Cotation) avait perdu 88 millions d'euros au deuxième trimestre sur la participation de 19,9% qu'il conserve dans Chrysler, en normes comptables US GAAP.

Par extrapolation, la perte de Chrysler se monterait à 563 millions de dollars sur la période, ce qui, ajouté à la perte de 510 millions accusée au premier trimestre, porterait ses pertes à 1,07 milliard de dollars sur l'ensemble du premier semestre de l'exercice.

Daimler a annoncé jusqu'ici une perte nette de 351 millions d'euros sur sa participation dans Chrysler au titre du deuxième trimestre, selon les normes comptables internationales.

Chrysler, acquis par Cerberus en août 2007, a indiqué qu'il travaillait avec le syndicat United Auto Workers (UAW) sur une modification des termes du plan social programmé dans les usines concernées

Il prévoit maintenant de fermer l'usine d'assemblage de Newark, dans le Delaware, et de supprimer une vacation sur son site de Toledo, dans l'Ohio, d'ici la fin décembre. L'usine de Toledo emploie quelque 2.100 personnes et produit les SUV Dodge Nitro et Jeep Liberty.

L'usine de Newark, qui assemble quant à elle les Dodge Durango et Chrysler Aspen, deux modèles en perte de vitesse, devait initialement fermer fin 2009 selon le plan initial d'économies annoncé en février 2007.

Chrysler a publié des données financières limitées depuis son acquisition par Cerberus. Il affichait fin juin une trésorerie de 11,7 milliards de dollars, pour un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) de 1,1 milliards de dollars au premier semestre. /GG

(Poornima Gupta, version française Gilles Guillaume)