Manitou-CA -55% au S1, revoit en baisse ses prévisions CA annuel

jeudi 23 juillet 2009 18h37
 

PARIS, 23 juillet (Reuters) - Manitou (MANP.PA: Cotation) a annoncé jeudi un chiffre d'affaires en repli de 50,7% au premier semestre 2009 (-55% à données comparables) et a revu en baisse ses prévisions de CA sur l'ensemble de l'exercice 2009.

Le spécialiste des engins de manutention a enregistré un chiffre d'affaires de 165,8 millions d'euros au T2, en baisse de 55% par rapport à l'exercice précédent, alors que le consensus Reuters Estimates tablait sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 200 millions d'euros.

"Au cours de ce trimestre, le niveau des prises de commandes de matériels tout terrain s'est légèrement redressé (+15%) par rapport aux trois premiers mois de l'année mais il marque toujours un fort retrait par rapport l'exercice précédent (-50%)", a précisé le groupe dans un communiqué.

Manitou impute notamment la chute de son activité à des conditions toujours dégradées dans le secteur de la construction aux Etats-Unis ainsi qu'à des reports d'achat dans le secteur agricole en raison de la crise du prix du lait dans certains pays européens.

Le groupe a revu en baisse ses prévisions de chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice, qu'il attend désormais compris entre 40 et 50% alors qu'il anticipait un recul de l'ordre de 40% précédemment.

"Cette accentuation de la baisse d'activité sera neutralisée au niveau des résultats, grâce au bon niveau d'exécution des plans d'actions inclus dans le Plan Performance 2011 et aux compléments d'économies réalisés.

Manitou avait déjà précisé que ce plan passerait par un projet de suppression de 650 emplois dans le monde sur un total de 3.300 à fin 2008.

Il a par ailleurs annoncé l'obtention d'un accord de l'ensemble des banques de son pool bancaire pour aménager les covenants financiers de sa dette.

Jeudi à la Bourse de Paris, l'action Manitou a clôturé en hausse de 8,76% à 10,30 euros, pour une capitalisation boursière de 355 millions d'euros. Le titre a repris 26,4% depuis le début de l'année. Il avait plongé de plus de 73% en 2008.

(Florent Le Quintrec, édité par Jean-Michel Bélot)