September 23, 2008 / 8:52 AM / 9 years ago

LEAD 4 Oberthur - Rachat jugé avantageux pour les minoritaires

6 MINUTES DE LECTURE

PARIS, 23 septembre (Reuters) - Oberthur Technologies OCS.PA a annoncé mardi un projet de rachat de ses minoritaires en vue d'un retrait de la cote à un prix jugé plutôt avantageux pour les actionnaires minoritaires.

Le groupe familial, spécialisé dans les cartes à puce, l'impression et la distribution de billets de banque propose 6,70 euros pour les 26,65% du capital qu'il ne détient pas, soit une prime de 33,7% par rapport au cours de clôture de l'action lundi sur Euronext Paris.

La prime s'élève à 28% par rapport au cours moyen des douze derniers mois et à 21,8% par rapport à la médiane des objectifs de cours de douze analystes, soit 5,50 euros - compte tenu d'objectifs compris entre 4,40 et 7,50 - selon le fabricant de cartes à puce.

"C'est une belle opération pour les actionnaires minoritaires. Cela leur permet de gagner 33% (par rapport au cours de clôture). Elle est relativement surprenante compte tenu du niveau actuel de la dette et cela montre qu'ils ont une bonne visibilité sur leur activité", observe Odon de Laporte, analyste chez CA Cheuvreux.

La confiance en l'avenir du secteur dont témoigne l'opération profite à Gemalto GTO.PA qui gagne 1,76% vers 13h00 alors que l'indice SBF 120 perd 1,94% au même moment.

L'offre devrait ouvrir le 17 octobre et se clôturer le 6 novembre, selon le groupe.

"La valorisation de l'entreprise et sa liquidité (volume moyen de 100.000 titres échangés par jour) ne nous permettent pas de faire appel au marché pour financer nos opérations de croissance", a expliqué le directeur général du groupe, Thomas Savare. "Au lieu d'être un moyen de financement, c'est plus un frein".

Rachat Par Endettement

Clarins CLRP.PA, autre groupe familial, avait annoncé son retrait de la cote fin juin en invoquant un besoin de stabilité et la volonté de se prémunir contre les rumeurs et spéculations qui perturbent son cours de Bourse.

Il en coûtera jusqu'à 226 millions d'euros à la holding François-Charles Oberthur Fiduciaire, qui détient 71,21% du capital et 77,29% des droits de vote de la société, si l'intégralité des titres des minoritaires et ceux susceptibles d'être créés par l'exercice d'options est apportée à l'offre, selon un communiqué publié par la société.

L'offre sera financée par endettement, a indiqué Thomas Savaré, qui détient par ailleurs avec des membres de sa famille 2,53% du capital d'Oberthur Technologies en direct.

Le PDG a déclaré à Reuters en marge de la conférence que l'entrée de fonds d'investissement dans la holding "n'est pas prévue pour l'instant" sans l'exclure toutefois en cas d'acquisitions.

Il s'est refusé à commenter son intérêt éventuel pour la division papier de sécurité d'Arjowiggins ou pour Sagem Orga, filiale spécialisée dans les cartes à puce du groupe Safran (SAF.PA).

"Nous sommes focalisés sur la croissance interne et la gestion opérationnelle et nous regardons les acquisitions de façon opportuniste", a expliqué Thomas Savaré.

Safran a démenti de son côté être en discussions avec Oberthur sur une cession de sa division Sagem Orga.

Resultats Conformes Aux Attentes

Au premier semestre, Oberthur a amélioré sa marge opérationnelle à 7% contre 5% un an auparavant. Le résultat d'exploitation (Ebit) progresse de 61,7% à 28,3 millions et le résultat d'exploitation de l'activité courante de 38,8% à 36,8 millions.

"Ces résultats solides sont conformes aux attentes", commente Fortis Securities, à l'achat sur la valeur. Le courtier estime que compte tenu des synergies liées à l'intégration de XPonCard (8 à 10 millions à partir de 2009, soit 1% au niveau opérationnel) le potentiel de marge d'Oberthur est clairement au-dessus de 10%".

Le résultat net a augmenté de 42,7% à 14,7 millions d'euros.

Oberthur a confirmé dans un communiqué "son objectif de croissance soutenue pour 2008", sans livrer de chiffres.

Dans sa division Card systems, le marché des mobiles demeure "favorable" mais devrait connaître une haute saison de fin d'année "moins marquée" alors que celui des cartes magnétiques "ralentit".

L'impression des billets de banques (division fiduciaire) devrait enregistrer "un redressement de ses ventes au deuxième semestre". L'activité Cash protection (équipement de transport de fonds, protection de distributeurs de billets) connaîtra "un début de redressement" au second semestre qui restera toutefois en recul par rapport à 2007.

Enfin dans l'identité, le deuxième semestre devrait afficher une "croissance forte".

A la fin juin 2008, la dette nette bondit à 196,9 millions, contre 76 millions un an auparavant sous l'effet de l'acquisition du suédois XponCard.

(Nathalie Meistermann et Yann Le Guernigou, édité par Jacques Poznanski)

Service économique. Tél : 01 49 49 53 86 Reuters Messaging : nathalie.meistermann.reuters.com@reuters.net

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below