April 23, 2009 / 6:10 AM / 8 years ago

LEAD 3 Schneider-Recul organique de 15% de plus en plus probable

5 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec précisions de l'assemblée générale)

* Schneider Electric estime qu'une décroissance organique de 15% de ses ventes est de plus en plus probable en 2009

* Veut donner la priorité au cash et aux marges en cette période de crise

* C.A. -15,9% organique au T1, le T2 sera encore difficile

par Gilles Guillaume et Julien Ponthus

PARIS, 23 avril (Reuters) - Schneider Electric (SCHN.PA) a annoncé jeudi que le scénario d'une décroissance organique de 15% de ses ventes en 2009 était aujourd'hui de plus en plus probable, mais maintenu son objectif de marge d'Ebitda pour cette année.

Le spécialiste des équipements électriques, des systèmes de contrôle et des automatismes industriels avait répété en février viser une marge d'Ebitda de 12% avant coûts de restructuration dans l'hypothèse la plus pessimiste de ses scénarios de croissance organique pour 2009, soit une chute de 15%.

Ces scénarios allaient d'une diminution de 5% à une baisse de 15%.

"Au vu des tendances observées depuis le début de l'année, le groupe estime désormais qu'une baisse de 15% est aujourd'hui de plus en plus probable", a-t-il déclaré dans son communiqué de résultats. Au cours de l'assemblée générale, le groupe a précisé toutefois qu'il ne renonçait pas encore complètement à sa fourchette.

"Notre performance au premier trimestre reflète la dégradation de la conjoncture économique mondiale", a expliqué dans le communiqué le président du directoire Jean-Pascal Tricoire, soulignant également que le groupe avait souffert d'une base de comparaison élevée.

"Pour ces mêmes raisons, nous prévoyons un deuxième trimestre encore difficile."

Schneider a fait état d'une baisse de 11,3% de son chiffre d'affaires à 3,822 milliards d'euros, une performance en deçà des attentes puisque les huit analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un C.A. de 3,994 milliards.

Sur une base comparable, le groupe affiche une décroissance organique de 15,9%.

L'action Schneider, qui perdait 3% en début de séance, est ensuite repassée dans le vert et gagnait 3,04% à 54,60 euros dix minutes avant la clôture.

"Nous avions incorporé le scénario le plus noir (pour la croissance organique) dans notre modèle", soulignent les analystes de Natixis dans une note de recherche. "Nous pensons que l'hypothèse la plus pessimiste est déjà inscrite dans le marché."

Objectif D'economies Dans Le Haut De La Fourchette

En réponse au fléchissement de l'activité, Schneider a annoncé des réductions supplémentaires de coûts dans les fonctions support, qui pourront atteindre 400 millions d'euros d'ici 2011.

Le groupe avait déjà laissé entendre en janvier qu'il pourrait recourir à ces économies "si nécessaire" pour s'adapter à la crise. L'objectif global en matière de réductions de coûts pour les trois prochaines années allait alors de 1,4 milliard d'euros dans la plus haute des hypothèses en matière de volumes d'activité, à 1,6 milliard dans l'hypothèse basse.

C'est ce dernier objectif qui est maintenant retenu. "Nos priorités à court terme restent clairement centrées sur l'adaptation de notre structure de coûts à l'environnement actuel et sur le maintien de notre génération de trésorerie", a ajouté Jean-Pascal Tricoire.

En temps de crise, a-t-il expliqué, le cash et les marges doivent primer sur les gains de parts de marché, car les marchés gagnés en période difficile peuvent se révéler fragiles.

Le nouveau plan stratégique "One" de Schneider vise à poursuivre la simplication de la structure et du portefeuille de produits du groupe, à faire de lui un fournisseur de solutions globales de gestion de l'énergie, par exemple à l'échelle d'un bâtiment, et à renforcer sa présence sur les marchés émergents.

Schneider a opéré une profonde mutation ces dernières années. Il a doublé de taille entre 2004 et 2008 grâce à des acquisitions et a multiplié par deux ses effectifs sur les marchés émergents, où il réalise désormais le tiers de son chiffre d'affaires.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below