HSBC se prépare à une année 2010 difficile, notamment aux USA

vendredi 22 mai 2009 19h07
 

* L'activité de banque d'investissement dynamique en mai comme en avril

* L'activité de cartes de crédit aux USA pourrait être "reconsidérée"

* Le rapport sur la rémunération des dirigeants approuvé à 91,2%

par Steve Slater et Victoria Howley

LONDRES, 22 mai (Reuters) - HSBC Holdings (HSBA.L: Cotation), première banque d'Europe, a déclaré vendredi que ses marchés devraient rester difficiles pendant la majeure partie de l'année 2010 et n'exclut pas de se séparer de sa filiale de cartes de crédit aux Etats-Unis si ses problèmes s'aggravent.

Lors de l'assemblée générale annuelle du groupe britannique, ses dirigeants ont expliqué que "les solides tendances d'activité" de sa division de banque d'investissement s'étaient maintenues en avril et en mai après un premier trimestre record, mais ils ont averti que les perspectives globales, difficiles à prévoir, devraient rester difficiles pendant un certain temps.

"Le reste de 2009 et probablement une bonne partie de 2010 seront difficiles", a résumé le directeur général, Michael Geoghegan, devant les actionnaires.

HSBC a jusqu'à présent traversé la crise dans de meilleures conditions que la plupart de ses concurrentes grâce à un bilan solide et aux liquidités dont elle dispose. La plupart des critiques exprimées vendredi par les actionnaires ont porté sur le rachat, en 2003, de la société américaine de crédit à la consommation Household, ainsi que sur la rémunération des dirigeants.   Suite...