22 octobre 2008 / 13:22 / dans 9 ans

LEAD 2 Boeing - La grève à Seattle a plombé le bénéfice du T3

* Le bénéfice a été amputé par la grève dans les usines d‘assemblage

* Boeing n‘actualisera pas ses objectifs avant la fin du conflit

* Le constructeur pourrait devoir fournir des financements à ses clients à compter de 2009

NEW YORK, 22 octobre (Reuters) - Boeing (BA.N) a fait état mercredi d‘une chute de son bénéfice trimestriel, la grève sur ses lignes d‘assemblage dans la région de Seattle ayant fait perdre au constructeur aéronautique américain près d‘un mois de production.

Le groupe a indiqué qu‘il ne réactualiserait pas ses prévisions financières avant la fin du conflit, qui dure maintenant depuis plus de six semaines. Les négociations entre la direction et le principal syndicat de mécaniciens, qui a appelé à la grève pour protester contre les conditions du nouveau contrat de trois ans proposé aux ouvriers, doivent reprendre jeudi.

Quelque 27.000 adhérents de l‘Association internationale des mécaniciens et ouvriers de l‘aérospatiale ont cessé le travail le 6 septembre. Un médiateur fédéral sera présent jeudi lors de la reprise des discussions, qui achoppent notamment sur la question du recours à la sous-traitance.

Boeing a vu son bénéfice tomber au troisième trimestre à 685 millions de dollars, soit 96 cents par action, contre 1,1 milliard (1,44 dollar) un an plus tôt.

En excluant certains éléments exceptionnels, le BPA ressort à 1,02 dollar, ce qui dépasse malgré tout le consensus des analystes établi par Reuters Estimates, qui donnait un dollar par action.

Boeing a estimé que la grève, conjuguée à des retards dans la pose des cuisines dans certains de ses gros porteurs, avait amputé de 60 cents le BPA.

Le chiffre d‘affaires a reculé de 7% sur la période, en grande partie à cause du mouvement social.

Boeing assure qu‘il est bien positionné pour faire face à une grève longue et aux effets de la crise financière, et qu‘il dispose d‘un bilan qui lui permet d‘affronter un conflit social durable.

Il a toutefois prévenu qu‘il pourrait devoir apporter des financements à certains de ses clients pour les appareils livrables en 2009, reflet de ses craintes concernant la santé financière de certaines compagnies aériennes.

Le groupe anticipe une modération de la croissance des dépenses américaines de défense, l’élément moteur de ses activités d‘armement. Boeing est le deuxième partenaire de l‘armée US.

L‘avionneur indique que le développement du nouveau B787 était en progrès, mais il n‘a toujours pas fixé la date du premier vol, qui était censé dans un premier temps avoir lieu fin 2008, avant d’être reporté au troisième trimestre 2009.

Les experts du secteur s‘attendent à de nouveaux reports pour ce modèle, qui a déjà pris au moins 16 mois de retard.

En Bourse, le titre Boeing a chuté d‘environ 41% au cours des six derniers mois et il a touché la semaine dernière un plus bas de quatre ans et demi à 39,99 dollars, affecté par la dégradation des perspectives économiques, la volatilité des cours du brut et les interrogations sur la santé de sa clientèle de compagnies aériennes.

A 16h00 GMT, l‘action Boeing perdait 7,72% à 42,91 dollars. /GG/NDE

Bill Rigby, version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below