22 avril 2009 / 09:18 / il y a 8 ans

LEAD 1 Electrolux-REX positif inattendu au T1, le titre s'envole

* Résultat d'exploitation de 38 mlns de couronnes au T1

* Baisse attendue de la demande d'électroménager en 2009

* Premiers signes d'un plancher du marché nord-américain

* Le titre bondit de 11%

STOCKHOLM, 22 avril (Reuters) - Electrolux (ELUXb.ST), numéro deux mondial de l'électroménager, a fait état mercredi d'un résultat d'exploitation positif au titre du premier trimestre alors que le marché attendait une perte, ce qui fait grimper son titre en Bourse.

Le groupe suédois estime que son solide cash flow va lui permettre de traverser la tempête économique et son directeur général, Hans Straberg, a déclaré à Reuters que le groupe n'avait "absolument pas besoin" d'une augmentation de capital.

Electrolux s'attend à une poursuite de la baisse de la demande en 2009 mais estime que de fortes réductions de coûts le place en bonne position pour profiter d'un futur rebond du marché.

"Même si la demande a fortement baissé, affectant négativement le résultat, notre cash flow a été nettement meilleur durant ce trimestre que l'année dernière à la même période", a déclaré Straberg selon le communiqué sur les résultats diffusé par le groupe.

Le titre Electrolux bondit de 12,87% à 85,50 couronnes suédoises vers 9h10 GMT à la Bourse de Stockholm.

Le résultat avant intérêts et impôts ressort à 38 millions de couronnes suédoises, hors éléments exceptionnels, contre une perte de 39 millions de couronnes suédoises (3,4 millions d'euros) un an plus tôt.

Ce résultat est nettement supérieur au consensus de 13 analystes interrogés par Reuters, qui portait sur une perte de 236 millions de couronnes.

Le groupe entend toujours réduire ses investissements de 30% cette année et estime que des réductions de coûts prononcées et des niveaux de production plus faibles l'ont aidé à affronter le fort déclin de la demande sur ses marchés les plus importants, aux Etats-Unis et en Europe.

Electrolux a provisionné 424 millions de couronnes de charges de restructuration pour réduire ses capacités de production en Italie, Russie et Chine.

Straberg précise que le groupe a observé onze mois consécutifs d'affaiblissement de la demande en Amérique du Nord mais que de premiers signes indiquent que le marché commence à toucher un plancher.

UN CERTAIN ENTHOUSIASME?

"Ce commentaire pourrait susciter de l'enthousiasme", estime Kenneth Toll Johansson, analyste chez Erik Penser. "Les résultats ont été bien meilleurs que prévu. Cela tient aux bénéfices en Europe et aussi à une perte moindre qu'attendu en Amérique du Nord".

Les fabricants d'électroménager ont souffert de plusieurs années de recul de la demande en Amérique du Nord et plus récemment des ventes en Europe - le plus gros marché d'Electrolux - les dépenses de consommation étant affectées par la crise.

"Les chiffres ont été clairement meilleurs que prévu - notamment le cash flow en nette amélioration sur un an - et l'Europe a constitué la grande surprise", observe de son côté un analyste ayant requis l'anonymat.

Le cash flow des opérations et de l'investissement est resté négatif, à -65 millions de couronnes au premier trimestre, contre -489 millions un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires trimestriel a lui atteint 25,8 milliards de couronnes, dépassant les 25,5 milliards du consensus et les 24,2 milliards réalisés au premier trimestre 2008.

Mia Shanley et Victoria Klesty, version française Danielle Rouquié et Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below