LEAD 1 Heineken - Baisse de 6,3% des ventes en volume au T1

mercredi 22 avril 2009 10h21
 

BRUXELLES, 22 avril (Reuters) - Le brasseur néerlandais Heineken (HEIN.AS: Cotation) a fait état mercredi d'une baisse plus forte que prévue de ses volumes de ventes au premier trimestre et s'est dit incapable d'évaluer la durée de la crise économique.

Dans ce qui constitue son premier point trimestriel jamais réalisé, Heineken annonce une baisse de 6,3% de ses ventes en volume au premier trimestre à périmètre comparable, c'est-à-dire avant l'impact de l'acquisition de Scottish & Newcastle.

Le brasseur souligne cependant qu'au total, avec Scottish & Newcastle, les ventes en volume ont crû de 12%.

Les ventes du groupe ont diminué de 9,8% en Europe de l'Ouest, de 12% en Europe centrale et orientale et de 16% en Amérique. Les volumes augmentent en revanche en Afrique et en Asie-Pacifique.

Les quelques analystes ayant donné des prévisions attendaient des ventes en volume stables ou légèrement en baisse.

En valeur, le chiffre d'affaires a reculé de 1% à périmètre comparable, à 3,05 milliards d'euros.En tenant compte des acquisitions, il a en revanche augmenté de 24% pour atteindre ce niveau.

Heineken souligne que son programme de réduction des coûts, intitulé Total Cost Management, avait commencé à générer des bénéfices en diminuant les frais liés aux chaînes d'approvisionnement. Les synergies liées à Scottish & Newcastle se déroulent conformément aux attentes.

Les principales marques d'Heineken sont la bière éponyme et Amstel, respectivement première et troisième bières européennes.

Le groupe a racheté Scottish & Newcastle en association avec Carlsberg pour 7,8 milliards de livres en 2008, et a hérité des actifs britanniques de S&N principalement. (Philip Blenkinsop, version française Danielle Rouquié et Gregory Schwartz)