22 octobre 2008 / 05:53 / dans 9 ans

LEAD 3 Danone, confiant malgré la crise, confirme ses objectifs

* Croissance organique de 8,3% au troisième trimestre

* Faiblesse des volumes en produits laitiers frais en France

* Objectifs 2008 confirmés

par Noëlle Mennella

PARIS, 22 octobre (Reuters) - Danone (DANO.PA) a annoncé mercredi pour le troisième trimestre 2008 des ventes un peu meilleures qu‘attendu et a confirmé ses objectifs annuels tout en s‘estimant en condition de faire face à la crise économique actuelle.

Le n°1 mondial des produits laitiers frais et de l‘eau en bouteille a réalisé sur cette période une croissance à données comparables de 8,3% de ses ventes à 3.846 millions d‘euros alors que les études de six analystes faisaient apparaître un consensus de 3.814 millions d‘euros.

En Bourse, le titre du groupe a bien réagi s‘adjugeant 0,51% à 44,6 euros vers 12h00 quand le CAC 40 perdait 3,07%.

Franck Riboud, le président-directeur général de Danone, affirme dans un communiqué que les chiffres du troisième trimestre démontrent “la capacité de Danone à s‘adapter rapidement aux évolutions de consommation et de marché”.

Il ajoute que la “solidité financière” et ses “atouts concurrentiels” lui permettent “d’être confiants dans sa faculté à faire face au contexte économique difficile”.

Ainsi, Danone confirme tabler pour 2008 sur une croissance organique de ses ventes comprise entre 8% et 10% et de progression du bénéfice net par action d‘au moins 15% par rapport aux comptes pro forma 2007 de 2,38 euros.

De même, il a toujours en ligne de mire une hausse de 40 à 50 points de base à données comparables de sa marge opérationnelle courante.

BAISSE DES VOLUMES

Chez Oddo Securities, Pierre Tegner juge que les chiffres publiés “rassurent sur les tendances d‘activité et sur les prévisions 2008” mais qu’“il faudra que le groupe transforme l‘essai dans les trimestres à venir”.

Chez CM-CIC François-Xavier Archambault qualifie de “solides” les chiffres du troisième trimestre qu‘il juge un peu meilleurs que prévu.

Sous couvert d‘anonymat une spécialiste de la valeur affirme de son côté que les “bons resultats” réalisés par le groupe “dans un environnement difficile prouvent bien les qualités défensives de Danone”.

Elle observe que “ses marques les plus emblématiques resistent très bien alors que certains analystes pensaient que le groupe allait être pénalisé par la montée de gamme de son porterfeuille du fait de la crise”.

Dans les produits laitiers frais, Danone a fait état d‘un fléchissement des volumes (-0,2%) lié à des hausses de prix et aux tendances de marché. Exprimé en données comparables, les ventes de ce pôle ont augmenté de 8,2% au troisième trimestre à 2.205 millions d‘euros.

Pierre-André Terisse, directeur financier de Danone a précisé que dans cette branche, la France avait accusé une baisse de 9% des volumes vendus après une diminuation de 15% au deuxième trimestre.

Danone réalise 14% de ses ventes en France qui est son troisième marché après l‘Espagne et les Etats-Unis.

Lors d‘une conférence téléphonique, le directeur financier s‘est dit confiant dans la capacité du groupe à voir revenir le volume vendu de produits laitiers frais en territoire positif au quatrième trimestre.

CROISSANCE DE LA NUTRITION INFANTILE

Pierre-André Terisse a aussi souligné que les grandes marques du secteur avaient connu une croissance à deux chiffres et des volumes “significativement mieux orientés que la moyenne du pôle”.

Dans l‘eau (+3,7% à 733 millions d‘euros), la progression des volumes (+5,7%) a été compensée par une effet valeur négatif de 2%.

“Cette performance décevante est principalement liée à des conditions de marché toujours difficiles en France, en Espagne et au Royaume Uni”, explique Danone.

Le pôle de la nutrition infantile continue d‘afficher “une croissance supérieure à la moyenne du secteur avec un nouveau trimestre très solide (+12,7%) malgré les hausses de prix significatives qui ont dû être pratiquées”.

Enfin, la branche de la nutrition médicale “poursuit sur sa tendance de croissance à deux chiffres avec un chiffre d‘affaires en hausse de +11,7% au troisième trimestre 2008”.

Le groupe note que “cette croissance repose exclusivement sur une progression des volumes de 13,8%, en partie compensée par un effet mix et valeur négatif (-2,1%)”.

Au cours du premier semestre 2008, Danone a finalisé le refinancement du crédit-relais conclu dans le cadre de l‘acquisition de Numico, fabricant néerlandais d‘aliments pour bébés acquis en 2007.

En août 2008, le groupe a émis un emprunt obligataire de 500 millions à échéance mai 2011. La prochaine échéance significative de remboursement de la dette se situe en décembre 2010 avec une première tranche de remboursement de 2,3 milliards au titre du crédit syndiqué. /NM

édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below