22 avril 2009 / 06:08 / il y a 8 ans

LEAD 2 Bic - Priorité à la trésorerie et aux parts de marché

* Bic veut gagner des parts de marché et protéger son cash

* Marge 2009 hors exceptionnels vue supérieure à celle du T1

* Le groupe va supprimer environ 7% de ses effectifs

(actualisé avec conférence téléphonique)

PARIS, 22 avril (Reuters) - Bic (BICP.PA) a annoncé mercredi un bénéfice net en hausse de 6,6% au 1er trimestre et a confirmé vouloir gagner des parts de marché tout en protégeant sa génération de trésorerie sur l'ensemble de 2009.

Le spécialiste des rasoirs et briquets jetables a en outre annoncé qu'il visait pour l'ensemble de 2009 une progression de sa marge d'exploitation "normalisée" (hors exceptionnels) par rapport à celle des trois premiers mois de l'exercice.

Le chiffre d'affaires de Bic est resté quasi stable (+0,1%) à 308,4 millions d'euros au cours des trois premiers mois de 2009 (-0,8% à changes constants).

A changes constants, l'activité papeterie a reculé de 10,8%, tandis que les briquets et les rasoirs ont respectivement progressé de 13,1% et 0,6% sur le trimestre.

Bic a enregistré au cours des trois premiers mois de 2009 un résultat net part du groupe de 26,8 millions d'euros (+6,6%) et un résultat d'exploitation de 36,3 millions (-4,9%). Sa marge d'exploitation s'est établie à 11,8% contre 12,4% un an plus tôt.

Evoquant l'ensemble de l'exercice 2009, Bic a confirmé son objectifs de "gain de parts de marché dans toutes (ses) activités".

"Nous continuerons à protéger la génération de trésorerie à travers la gestion dynamique et l'amélioration du besoin en fonds de roulement. Nous anticipons une progression de la marge d'exploitation normalisée par rapport à celle du 1er trimestre 2009", a ajouté le groupe.

ENVIRON 600 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS

Bic a mis en place un plan de réduction des coûts et a indiqué mercredi que le coût de ce programme affecterait son résultat d'exploitation pour près de 50 millions d'euros en 2009, montant qui "sera partiellement compensé par l'écart d'acquisition négatif constaté à l'occasion de l'acquisition d'APP", l'activité de produits promotionnels d'Antalis dont Bic avait annoncé l'achat fin 2008.

L'impact net du programme de réduction de coûts - qui passera par des suppressions d'emplois - sur le résultat d'exploitation du groupe sera ainsi "d'environ 35 millions d'euros" en 2009, tandis que "les économies attendues sont d'environ 30 millions sur une base annuelle", leur impact étant attendu en 2010 avec un effet plein à partir de 2011.

"La réduction d'effectifs devrait être d'environ 600 personnes", soit près de 7% des effectifs du groupe, a déclaré lors d'une conférence téléphonique Sophie Palliez-Capian, responsable des relations investisseurs de Bic.

Les suppressions de postes se feront notamment via un plan de départs volontaires à la retraite aux Etats-Unis. Elles concerneront également "l'Europe du Sud", a précisé Sophie Palliez-Capian.

"Il n'y a pas de plan en France en 2009", a-t-elle ajouté.

Au 31 mars 2009, Bic disposait de 328,1 millions d'euros de liquidités (contre 165,0 millions un an plus tôt) pour 1.222,7 millions de capitaux propres (1.161,6 millions à la fin du T1 2008).

Le titre Bic, dont la capitalisation boursière atteint 1,9 milliard d'euros, a reculé de 4,54% depuis le début de l'année, après une baisse de 16% en 2008.

Benjamin Mallet, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below