22 octobre 2008 / 08:08 / il y a 9 ans

LEAD 1 Bic a l'affût d'acquisitions, objectifs 2008 confirmés

par Jean-Michel Bélot

PARIS, 22 octobre (Reuters) - Bic (BICP.PA) a confirmé jeudi qu'en dépit du ralentissement économique mondial le groupe tablait toujours sur une légère progression de son chiffre d'affaires 2008 à changes constants et qu'il cherchait activement des acquisitions de taille moyenne, représentant un investissement de l'ordre de 10 à 50 millions d'euros.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires du fabricant de stylos, briquets et rasoirs jetables a reculé de 0,6% à 364 millions d'euros, enregistrant néanmoins une progression de 4,2% à changes constants (+3,2% sur neuf mois).

Le résultat opérationnel a reculé de 8,1% à 62,0 millions d'euros au troisième trimestre tandis que le résultat net a progressé de 2,5% à 42,5 millions en raison de l'amélioration du résultat financier (hausse du taux de rémunération des placement, baisse des taux sur la dette).

"Les résultats du 3e trimestre sont bons et, en dépit d'un environnement économique incertain, nous avons été à nouveau en mesure de gagner des parts de marché sur des marchés clés", a déclaré Mario Guevara, directeur général du groupe, dans un communiqué.

Sur l'année 2008, a-t-il ajouté, "nos ventes devraient, comme anticipé, légèrement croître à taux de change constants. La marge d'exploitation devrait être proche de celle des neuf premiers mois" qui s'est chiffrée à 15,3%.

Sans surprise, l'Amérique du Nord (41% du chiffre d'affaires) est la zone géographique qui souffre le plus du ralentissement économique, avec une baisse de 4,2% sur le trimestre en données publiées (+5,2% à changes constants) et de 10,4% sur neuf mois. La zone Europe (34% du chiffre d'affaires) commence également à donner des signes de faiblesse (-0,6% en publié au troisième trimestre contre +3,2% sur neuf mois) alors que l'Amérique latine (20% du CA) résiste bien jusqu'à présent (+10,8% sur trois mois et +8,2% sur 9 mois). DES ACQUISITIONS MAIS PAS DE CESSION

Aux Etats-Unis, le marché des briquets jetables continue d'être affecté par la diminution des ventes de cigarettes ainsi que par les incertitudes liées à la situation économique, observe le groupe, qui a toutefois gagné des parts de marché dans cette activité tout comme dans la papeterie.

Le titre a réagi favorablement à ces résultats et à la confirmation des perspectives. Vers 10h00, il progressait de 2% à 35,19 euros, superformant l'indice SBF 120 .SBF120 (-1,80%).

"Les résultats sur 9 mois sont supérieurs aux attentes, notent les analystes de Natixis Securities. Par activité, il soulignent que les améliorations au T3 sont surtout notables dans les briquets (3,5% en organique au T3 08) et les rasoirs (+11,2% au T3 08) alors que l'activité papeterie (-1,3% en organique) reste mal orientée, notamment en Amérique du Nord et en Europe pour le segment grand public.

Lors d'une conférence téléphonique, Sophie Palliez-Capian, responsable des relations investisseurs, a déclaré qu'en dépit du contexte économique, Bic était toujours à la recherche d'acquisitions moyennes, de l'ordre de 10 à 50 millions d'euros, voire d'un montant un peu supérieur si des opportunités se présentaient. Elle a réaffirmé qu'en revanche il n'y avait pas de cession prévue.

"Nous continuons à chercher activement des acquisitions complémentaires de taille moyenne. On peut également, si nécessaire, regarder des acquisitions un peu plus importantes en fonction des opportunités", a-t-elle ajouté, précisant qu"il n'y avait toutefois pas de négociation en cours.

Jean-Michel Bélot, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below