New York Times - C.A. T3 meilleur que prévu, l'action s'envole

jeudi 22 octobre 2009 16h24
 

NEW YORK, 22 octobre (Reuters) - Le groupe New York Times (NYT.N: Cotation) a fait état jeudi d'une perte trimestrielle et d'une chute de ses recettes publicitaires (-27%), mais a dépassé les attentes en matière de chiffre d'affaires.

Ce dernier est ainsi ressorti en baisse de 17%, à 570,6 millions de dollars (380,64 millions d'euros), contre 561,6 millions attendus par le marché, selon une enquête menée par Thomson Reuters I/B/E/S.

La société a expliqué que la performance de ses recettes publicitaires était meilleure au quatrième trimestre.

A la suite de cette publication, le titre New York Times progressait vers 14h25 GMT de 14,29% à 10,00 dollars.

Le New York Times, qui s'apprête à supprimer 100 postes dans la rédaction du quotidien du même nom, a également enregistré une perte avant exceptionnels au-dessus des attentes des analystes. La perte nette du groupe au troisième trimestre est ressortie à 35,6 millions de dollars, ou 25 cents par action, alors qu'elle était de 106,3 millions l'an dernier (74 cents par titre), suite à une dépréciation.

En excluant différents charges et éléments, la société affiche même un bénéfice de 16 cents par action, contre 5 cents il y a un an.

Le New York Times a en outre expliqué avoir avancé dans son projet de vente de ses intérêts dans le groupe qui détient l'équipe de baseball de Boston, les Red Sox, alors qu'il avait dit, le 14 octobre dernier, renoncer à son projet de cession du Boston Globe.

Le Times, qui a baissé les rémunérations de ses employés, a également réduit ses dépenses pour faire face à la chute de ses ventes. Il envisage en la matière d'économiser 475 millions de dollars en coûts opérationnels, certaines économies provenant des concessions faites par les syndicats après la menace de fermeture du Globe. Les effectifs de la société ont en outre été réduits de 20% à fin septembre par rapport à l'an dernier.

"Nous avons vu des signes encourageants d'amélioration dans l'ensemble de l'économie et dans nos discussions avec nos annonceurs", a souligné dans un communiqué Janet Robinson, la directrice générale du New York Times, tandis que le groupe a augmenté le prix de ses quotidiens, participant ainsi à la hausse de 6,7% du chiffre d'affaires des titres en circulation.

D'autres éditeurs, comme Gannett (GCI.N: Cotation), McClatchy (MNI.N: Cotation) and Media General (MEG.N: Cotation), ont fait état de résultats trimestriels semblables à ceux de New York Times au troisième trimestre, et ont expliqué s'attendre à ce que les futures recettes publicitaires, qui restent faibles, ne chutent pas autant que ce ne fut le cas depuis le début de l'année.

(Robert MacMillan, version française Alexandre Boksenbaum-Granier)