October 22, 2008 / 12:42 PM / 9 years ago

LEAD 2 Glaxo-La faiblesse de la livre soutient le bénéfice au T3

4 MINUTES DE LECTURE

LONDRES, 22 octobre (Reuters) - Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK.L) a fait état mercredi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes des analystes et indiqué que la crise actuelle allait lui permettre de se lancer dans des acquisitions à des prix intéresssants.

La faiblesse du sterling a profité à Glaxo car elle a atténué les effets de la concurrence des génériques sur le marché américain.

"Le ralentissement économique n'a pas d'impact perceptible sur la pharmacie", commente Andrew Witty, directeur général du groupe.

Il estime également que l'environnement est propice à des fusions-acquisitions dans le domaine des biotechnologies et via des scissions au sein de grands groupes.

Le groupe a d'ailleurs indiqué qu'il suspendait son programme de rachat d'actions car la crise financière pourrait lui permettre de réaliser des acquisitions à bon compte.

"L'annonce sur le rachat d'actions est positive car elle signifie que Glaxo pourrait acheter des activités ciblées, des biotechnologiques et étendre son assise sur les marchés émergente", note Simon Mather, analyste chez WestLB.

Avant charges de restructuration, le bénéfice par action au troisième trimestre ressort en hausse de 6% à 25,2 pence, tandis que les ventes ont progressé de 7% à 5,88 milliards de livres. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un BPA à 24,3 pence.

Le médicament phare du groupe, l'Advair, qui traite l'asthme et les déficiences respiratoires chroniques, a montré une croissance raisonnable au troisième trimestre, en particulier grâce à une hausse des prix et à l'emploi de dosages plus élevés.

Ces résultats montrent que le secteur pharmaceutique résiste plutôt bien au ralentissement économique. Mardi, Les concurrents américains de Glaxo, Pfizer (PFE.N) et Schering-Plough SGB.N avaient eux aussi fait état de résultats satisfaisants. [ID:nLL309323]

Glaxo reste toutefois prudent sur ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice et anticipe un déclin du BPA de l'ordre du milieu de la fourchette à un chiffre.

Andrew Witty, qui a pris ses fonctions en mai, a entrepris de diversifier les activités du groupe et de réduire les risques, en investissant dans des domaines non pharmaceutiques, tels que l'assurance santé ou la vente de produits plus anciens et moins chers sur les marchés émergents.

La semaine dernière, le groupe a conclu deux accords illustrant cette tendance. L'un portant sur l'achat du Biotene, un traitement contre la sécheresse buccale pour 170 millions de dollars, l'autre sur celui des activités de Bristol Myers Squibb (BMY.N) en Egypte.

Vers 13h16 GMT, l'action de Glaxo gagnait 2,13% à 1.152 pence. /SD/NDE

version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below