July 23, 2009 / 7:12 AM / 8 years ago

LEAD 2 Dassault confirme viser 80 livraisons de Falcon en 2009

5 MINUTES DE LECTURE

* Le constructeur confirme viser 80 livraisons de Falcon en 2009, contre 72 en 2008

* Le C.A. annuel devrait marquer une légère baisse

* Le groupe veut optimiser la production et la rentabilité de Thales

par Matthias Blamont et Tim Hepher

SAINT-CLOUD, Hauts-de-Seine, 23 juillet (Reuters) - Dassault Aviation (AVMD.PA) a confirmé jeudi viser environ 80 livraisons d'avions d'affaires Falcon en 2009 et estimé que le marché de l'aviation d'affaires avait amorcé une "stabilisation."

Pénalisé comme ses concurrents par la crise, le constructeur a néanmoins enregistré un bénéfice opérationnel semestriel en diminution de 44% et prévoit un chiffre d'affaires en baisse cette année.

Le P-DG Charles Edelstenne a également souligné que des réductions de coûts étaient attendues chez Thales (TCFP.PA), société dans laquelle Dassault s'est renforcé en mai dernier, dans le but d'améliorer la rentabilité et la production du spécialiste de l'électronique de défense.

"Nous avons observé une stabilisation (du marché de l'aviation d'affaires, ndlr). Il semblerait que nous ayons 'touché le fond', nous ne constatons plus de résiliations du côté des commandes d'appareils mais tout repartira vraiment avec le redémarrage de l'économie", a déclaré Charles Edelstenne au cours d'une conférence de presse.

"Cette année ne sera pas une bonne année mais tout est relatif, quand on fait une mauvaise année on est meilleur que les autres.", a-t-il ajouté.

Lors de la présentation de ses résultats 2008 le 19 mars, Dassault Aviation n'avait communiqué aucune prévision pour 2009 mais avait assuré que son chiffre d'affaires annuel serait certainement stable [ID:nLI606814].

Charles Edelstenne s'est une nouvelle fois refusé à tout pronostic de résultat jeudi mais a reconnu que les ventes seraient probablement inférieures à celles de 2008.

"Dassault confirme son objectif de livraisons annuel, soit environ 80 appareils", a de son côté déclaré un porte-parole du constructeur. Cet objectif avait été ajusté de 90 à 80 avant l'ouverture du salon aéronautique du Bourget en juin. En 2008, 72 Falcon avaient été remis à leurs propriétaires.

"Optimiser Thales"

Sur la période janvier-juin, le résultat opérationnel du groupe a totalisé 114 millions d'euros, représentant une marge de 8,2%. Le résultat net s'inscrit en baisse de 29% à 118 millions d'euros tandis que le chiffre d'affaires recule de 10% à 1,38 milliard.

Dans un communiqué, Dassault Aviation précise que son solde de prises de commandes "s'élève à -1,13 milliard d'euros, montant négatif du fait des annulations de commandes Falcon résultant des effets de la crise."

La société, positionnée dans le secteur de la défense sur plusieurs appels d'offres d'avions de combat à l'international, essaie depuis plusieurs années de placer le Rafale à l'exportation et plusieurs experts s'attendent à un accord avec les Emirats arabes unis d'ici à la fin de l'année [ID:nLJ380670].

Le groupe a par ailleurs finalisé en mai sa montée au capital de Thales et est devenu, avec près de 26% des titres, le deuxième actionnaire de l'entreprise derrière l'Etat. Grâce à cette transaction, Dassault Aviation entend conforter sa diversification industrielle dans les "systèmes de défense."

"Nous voulons travailler encore mieux avec cette société, nous sommes complémentaires. Nos outils vont être progressivement mis en commun pour optimiser la production et sur le plan commercial, nous allons optimiser nos offres pour optimiser nos chances de réussite à l'exportation", a expliqué Charles Edelstenne.

"L'idée est évidemment d'optimiser notre investissement, à la fin il faut qu'on gagne de l'argent. Il y aura des simplifications, un contrôle un peu plus accru et des réductions de coûts", a-t-il encore dit, sans donner davantage de détails.

"C'est un travail qui va prendre plusieurs mois", a-t-il justifié. Thales présentera ses résultats semestriels lundi 27 juillet.

L'action Dassault était stable (-0,01% à 379 euros) jeudi vers 10h30 à la Bourse de Paris. Elle perd près de 6% depuis le 1er janvier.

Thales effaçait 0,66% au même moment.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below