July 22, 2009 / 11:50 AM / 8 years ago

LEAD 2 Pfizer relève ses prévisions annuelles, l'action monte

4 MINUTES DE LECTURE

* Les projections annuelles sont relevées

* Le dollar a grevé les ventes et les résultats du T2

* L'action, d'abord en baisse, remonte fortement

NEW YORK, 22 juillet (Reuters) - Pfizer (PFE.N) a annoncé mercredi un relèvement de sa projection de résultats pour 2009 et a resserré la fourchette prévisionnelle pour son chiffre d'affaires annuel.

En Bourse, l'action, qui était en recul en début de matinée, s'est ensuite orientée nettement à la hausse, prenant 3,7% à 16,28 dollars.

Le premier groupe pharmaceutique mondial a porté sa prévision de bénéfice par action annuel, hors exceptionnels, à $1,90-$2,00 contre $1,85-$1,95 auparavant.

Il anticipe également un chiffre d'affaires annuel de $45 à $46 milliards contre $44 à $46 milliards précédemment.

Pfizer a livré ces prévisions tout en annonçant une baisse de 19% de son bénéfice au deuxième trimestre, un dollar fort ayant grevé les ventes sur l'ensemble de sa gamme.

Il a fait état d'un bénéfice de 2,26 milliards de dollars, soit 34 cents par action, contre $2,78 milliards (41 cents) un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, le BPA est de 48 cents (consensus Reuters Estimates: 47 cents).

Le chiffre d'affaires a diminué de 9% à $10,98 milliards, un peu en deçà d'un consensus de $11,26 milliards.

Le chiffre d'affaires n'aurait pratiquement pas varié, sans l'impact de la hausse du dollar, qui réduit la valeur des ventes réalisées à l'étranger. Les ventes à l'international ont représenté 59% du chiffre d'affaires de Pfizer durant le trimestre.

Le laboratoire s'est employé à réduire ses effectifs et à comprimer d'autres charges pour étayer ses résultats, dans la mesure où ses médicaments qui se vendent le mieux sont, entre autres, exposés à une sévère concurrence des traitements génériques.

Les mesures de contrôle des coûts d'exploitation ont abouti à réduire ces derniers de 5% environ durant le trimestre, précise le laboratoire new yorkais.

"Il s'agit bien là d'une histoire de réduction des coûts et cela commence à porter ses fruits, surtout ce trimestre", observe Damien Conover, analyste chez Morningstar.

Les ventes du traitement du cholestérol Lipitor ont diminué de 10% à $2,7 milliards, une conséquence directe de la concurrence des génériques.

Les ventes du Chantix, un traitement pour arrêter de fumer, se sont repliées de 7% à $192 millions en raison des craintes d'éventuels effets secondaires sur le psychisme.

Le Lyrica, qui traite entre autre la fibromyalgie, ont elles progressé de 2% à $629 millions.

Ransdell Pierson et Lewis Krauskopf, version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below