22 octobre 2008 / 05:58 / il y a 9 ans

LEAD 4 Schneider - T3 en ligne, chiffre son plan d'économies

* Objectif d'Ebita 2008 confirmé, objectif de croissance organique nuancé

* Plan d'économies de 600 millions d'euros par an

* Situation financière confortable dans le contexte actuel de crise du crédit

par Pascale Denis

PARIS, 22 octobre (Reuters) - Schneider Electric (SCHN.PA) a confirmé mercredi ses objectifs 2008 tout en infléchissant légèrement sa prévision de croissance et a annoncé que son futur plan de réduction de coûts devait générer 600 millions d'euros d'économies par an d'ici 2011.

Le spécialiste de la construction électrique et des automatismes a précisé qu'il s'agissait de soutenir la rentabilité du groupe dans un environnement devenu "plus incertain".

Les détails de ce nouveau plan d'entreprise, qui portera sur la période 2009-2011 et qui inclura notamment un programme de rationalisation des fonctions support, seront présentés en janvier, a précisé Schneider dans un communiqué.

"Bien que les détails ne soient pas encore connus, les 600 millions d'économies sont supérieurs à ce que nous attendions", soulignent les analystes de Citi, dans une note.

Schneider a publié mercredi matin un chiffre d'affaires de 4.652 millions d'euros au 3e trimestre, en hausse de 4,1% et en ligne avec le consensus Reuters Estimates arrêté au 21 octobre, dans lequel les analystes attendaient en moyenne 4.671 millions d'euros.

LIQUIDITES

Le groupe a assuré disposer d'une position de liquidité "confortable" et estimé que la crise limitait les possibilités d'acquisitions, à court terme du moins.

"Nous avons une position de liquidité confortable (...) nous sommes très confiant dans la capacité du groupe à être protégé de la crise de liquidité", a déclaré le directeur financier, Pierre Bouchut, lors d'une conférence téléphonique.

Le président du directoire, Jean-Pascal Tricoire, a quant à lui affirmé que le groupe ne prévoyait pas de réaliser d'importantes acquisitions à court terme.

"Nous ne prévoyons pas d'acquisitions importantes, qui dépassent les 100 millions d'euros de valeur d'entreprise dans les six mois qui viennent. S'il y en a, elles seront compensées par des cessions", a-t-il dit.

Le groupe juge, dans "l'environnement incertain actuel", qu'il est en bonne voie pour parvenir à son objectif de marge d'Ebita d'un minimum de 15% pour l'ensemble de 2008.

Concernant la croissance organique, elle sera cette année "d'environ" 8%, une formulation qui nuance la prévision précédente qui était d'une progression "d'au moins" 8%.

La croissance organique a atteint 6,9% au 3e trimestre, avec une progression identique de la distribution électrique (56% du chiffre d'affaires), une hausse de 4,7% pour les automatismes et contrôles (29% du C.A.) et de 11,1% pour l'énergie sécurisée (15% du C.A.).

Schneider a réalisé ses plus forts taux de croissance organique dans la zone "reste du monde" (+13,7%) et en Europe (+9,1%), tandis que la croissance interne de la région Asie-Pacifique est tombée à 6,1%, après 19% au 2e trimestre. Elle est ressortie à 1,9% en Amérique du Nord.

"Ils ont eu un ralentissement plus fort que prévu dans la région Asie-Pacifique, notamment en Chine et en Asie du sud-est", commente Gael de Bray, analyste de la Société générale.

Vers 11h15, le titre recule de 5,1% à la Bourse de Paris à 45,62 euros, alors que le CAC cède 2,3% au même moment. /PD

Pascale Denis, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below