22 septembre 2009 / 07:02 / dans 8 ans

LEAD 1 Le BTP se contractera encore en 2010 /Huillard (Vinci)

* Vinci attend encore une contraction du BTP en 2010

* Il mise sur les chantiers complexes - Huillard au FT

(actualisé avec citations et contexte)

LONDRES, 22 septembre (Reuters) - Le marché européen de la construction va probablement continuer de se contracter en 2010 malgré les plans de relance publics et les quelques signes de reprise observés sur le continent, prévient le directeur général de Vinci (SGEF.PA) dans le Financial Times.

Dans une interview publiée mardi, Xavier Huillard ajoute que la situation pourrait encore s‘aggraver pour plusieurs millions de salariés du BTP en Europe avant que l‘activité ne redémarre.

“Le secteur de la construction va perdre encore du terrain et le plus bas reste à venir”, a-t-il dit. “Le point bas sera probablement touché l‘an prochain.”

Vinci attend cette année une baisse de 6 à 7% du chiffre d‘affaires de ses métiers construction et énergie, où le carnet de commandes représentait fin juin dix mois d‘activité.

Xavier Huillard a estimé que de nouvelles suppressions d‘emplois pourraient être nécessaires pour le secteur, tout en précisant que Vinci, numéro un mondial du BTP et des concessions avec 164.000 salariés à travers le monde, pourrait éviter d‘avoir recours à des licenciements secs.

“Nous verrons comment les choses vont avancer. Nous nous adapterons”, a-t-il ajouté.

“Nous savons que les volumes seront moins accessibles sur nos marchés d‘origine (...) donc l‘accent que nous mettons sur les projets plus complexes et de plus grande taille nous aidera à compenser ce déclin”, a poursuivi Xavier Huillard.

Vinci a annoncé début septembre l‘acquisition de Cegelec pour se renforcer dans l‘ingénierie électrique et à l’étranger, en échange d‘une entrée de Qatari Diar dans son capital.

Xavier Huillard a également indiqué que si les retombées du plan de relance allemand ne se faisaient toujours pas sentir, le déblocage plus rapide de petits projets en France en attendant les grands travaux avait jusqu‘ici permis d’éviter le pire dans l‘Hexagone.

Il a ajouté redouter une augmentation des tensions sociales dans les prochains mois sur fond de hausse du chomage et de “fort sentiment d‘injustice”, lié en particulier au débat sur les bonus des banquiers.

Daniel Fineren, version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below