22 octobre 2008 / 15:13 / il y a 9 ans

LEAD 1 AT&T-L'iPhone dope le résultat mais pèsera sur les marges

* BPA ajusté du T3 inférieur aux attentes

* C.A. +4%, conforme au consensus

* Deux millions de nouveaux abonnés sans fil, comme prévu

* AT&T abaisse son objectif annuel de marge dans le mobile à cause de l‘iPhone.

* NEW YORK, 22 octobre (Reuters) - AT&T (T.N), le premier opérateur américain de télécommunications, a fait état mercredi d‘une hausse de son chiffre d‘affaires et du nombre de ses abonnés mobiles au troisième trimestre en dépit du ralentissement de l’économie, grâce entre autres au succès de l‘iPhone d‘Apple (AAPL.O) dont il est le distributeur exclusif.

Il a prévenu cependant que le combiné d‘Apple pèserait davantage que prévu sur ses marges annuelles, et l‘action AT&T perd 6,4% à 24,09 dollars vers 14h30 GMT.

Le chiffre d‘affaires de l‘opérateur a progressé de 4% à 31,3 milliards de dollars, un montant conforme au consensus des estimations de cinq analystes établi par Reuters Estimates. Le groupe a également gagné deux millions de nouveaux abonnés net sur le trimestre, un gain conforme là aussi aux attentes.

Le bénéfice net a atteint 3,23 milliards de dollars, soit 55 cents par action, contre 3,06 milliards (50 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels - dépenses liées aux ouragans et frais d‘amortissement - mais en incluant les coûts liés à l‘iPhone, le bénéfice par action ressort à 67 cents contre 71 cents au troisième trimestre 2007 et 71 cents attendu.

EFFET NEGATIF SUR LES MARGES

Le succès du combiné d‘Apple a toutefois un coût. L‘opérateur a subventionné en partie l‘iPhone, et la popularité du modèle va se ressentir sur ses marges. Le groupe a en effet révisé en baisse son objectif annuel de marge dans le mobile à “plus de 37%” alors qu‘il visait jusqu‘ici 39-40%.

La prévision de marge opérationnelle ajustée a elle aussi été abaissée à 23%, contre 24% attendu jusqu’à présent.

AT&T a précisé que dans le contexte du ralentissement actuel de l’économie, la fréquentation des magasins observée récemment était encourageante.

Comme son grand concurrent Verizon Communications (VZ.N), numéro deux américain du secteur, AT&T est très dépendant du marché mobile pour sa croissance face au déclin de la téléphonie fixe traditionnelle. Celle-ci a vu ses recettes baisser de 8% sur un an, les consommateurs se tournant aussi vers le câble ou l‘internet pour les communications téléphoniques qu‘ils passent chez eux.

AT&T mise aussi sur la croissance des services internet haut débit pour compenser le déclin de la téléphonie fixe traditionnelle. Le groupe revendique 14,8 millions d‘abonnés à ces services, soit une hausse de 148.000 sur le trimestre. /MA/GG

Ritsuko Ando, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below