LEAD 1 Manitou - Perte attendue au T4, C.A. 2008 prévu en baisse

lundi 22 décembre 2008 18h54
 

PARIS, 22 décembre (Reuters) - Manitou (MANP.PA: Cotation) a annoncé lundi que ses comptes basculeraient dans le rouge au quatrième trimestre, conséquence d'une dégradation plus marquée que prévu de son activité, et que son chiffre d'affaires annuel était désormais attendu en baisse de 1%.

Dans un communiqué, le spécialiste des engins de manutention affirme que son carnet de commandes "s'est rapidement rétracté" ces dernières semaines pour revenir à un niveau légèrement supérieur à deux mois alors qu'il atteignait 3,5 mois au 30 septembre.

"Le résultat du quatrième trimestre devrait ressortir en légère perte du fait de la forte réduction du niveau d'activité, des mesures de déstockage et des coûts liés aux opérations financières consécutives à l'acquisition de GEHL (société américaine rachetée fin octobre pour près de 364 millions de dollars, ndlr)", explique-t-il.

"Le chiffre d'affaires consolidé de l'exercice 2008 (hors consolidation de GEHL) devrait être proche de 1.245 millions d'euros, en baisse de l'ordre de 1% par rapport à celui de l'exercice 2007", ajoute Manitou.

L'entreprise souligne qu'elle entend renforcer les plans d'actions déjà en vigueur pour réduire ses frais de fonctionnement et adapter ses capacités de production. Selon elle, l'exercice 2009 "pourrait voir une forte contraction des ventes."

Depuis le milieu de l'été, Manitou répète avoir mis en oeuvre un plan d'économies prévoyant la réduction de ses charges externes, la disparition progressive d'un volant de près de 400 intérimaires et la mise en place de mesures de chômage technique dans toutes ses unités de production.

Lors de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre le 6 novembre, Manitou avait déclaré s'attendre à une stabilité de son chiffre d'affaires cette année.

L'action Manitou a progressé de 0,69% à 8,6 euros lundi à la Bourse de Paris avant ces annonces. Elle perd plus de 72% depuis le début de l'année. /MB

(Matthias Blamont, édité par Jacques Poznanski)