22 octobre 2009 / 12:37 / il y a 8 ans

LEAD 2 UPS - Baisse de 43% du bénéfice au T3, le titre recule

* BPA du T3 de $0,58 contre $0,96 il y a un an * C.A. en baisse de 15% * Prévision d'un BPA au T4 compris entre 58 et 65 cents * Recul du titre en Bourse *

BOSTON, 22 octobre (Reuters) - United Parcel Service (UPS.N), le géant mondial de la messagerie, a publié jeudi un bénéfice trimestriel en baisse moins marquée que prévu, les mesures de réduction de coûts ayant en partie compensé la chute de nombre d'envois de colis provoquée par la crise économique.

UPS, souvent considéré comme un baromètre de l'activité économique, a ainsi fait état d'un bénéfice au titre du troisième trimestre de 549 millions de dollars (366 millions d'euros), ou 55 cents par action, soit une baisse de 43% par rapport aux 970 millions (96 cents par action) d'il y a un an.

Le chiffre d'affairs du groupe a reculé 14,9%, à 11,2 milliards. Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 52 cents et un chiffre d'affaires de 11,17 milliards.

La société a dit tabler sur un bénéfice par action compris entre 58 et 65 cents au quatrième trimestre, même si elle a souligné que les perspectives pour la saison des fêtes demeuraient incertaines.

Les charges d'exploitation, hors coût du carburant, ont baissé de 6,6%.

Le groupe entend maintenir le cap en matière d'emploi, en continuant à faire appel à des intérimaires pour faire face à la plus forte activité durant la période des vacances, alors qu'UPS a supprimé 17.000 emplois l'an dernier.

En l'espèce, l'entreprise devrait recruter 50.000 intérimaires, contre 60.000 avant la crise de 2007.

UNE REPRISE FRAGILE EN COURS

"Quand j'observe l'environnement économique mondial, je suis encouragé à penser que la reprise est en cours", a toutefois déclaré Scott Davis, le directeur général du groupe lors d'une conférence téléphonique avec les analystes, tout en avertissant qu'il y avait encore en la matière "un long chemin à parcourir".

"Les dirigeants d'UPS sont plus prudents que ceux de FedEX. Les deux sociétés ont publié des résultats solides, mais le commentaire pour le prochain trimestre et l'année prochaine est différent", a souligné Guaylon Arnic, analyste chez Profit Investment Management.

Le principal concurrent d'UPS, FedEX (FDX.N) a annoncé le mois dernier que l'économie semblait se stabiliser et qu'il augmenterait ses prix de 5,9% en moyenne l'année prochaine.

Pour autant le directeur financier d'UPS, Kurt Kuehn a dit dans un entretien : "nous sommes convaincus que la reprise est en cours mais nous le voyons comme fragile".

Si depuis le début de l'année, le titre UPS a progressé de 5% en Bourse, un peu en retrait par rapport aux 11% de hausse affichés par l'indice Dow Jones du secteur des transports .DJT, il reculait en revanche jeudi à 16h57 GMT de 1,19% à 56,42 dollars.

Scott Malone, version française Alexandre Boksenbaum-Granier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below