Prudential confirme son intérêt pour AIG Asie, hausse des ventes

mardi 21 octobre 2008 11h40
 

LONDRES, 21 octobre (Reuters) - Le deuxième groupe britannique d'assurance-vie Prudential (PRU.L: Cotation) a confirmé mardi être intéressé par le rachat d'actifs de l'assureur American International Group (AIG.N: Cotation) en Asie et a fait état d'une hausse de 15% de ses facturations sur les neuf premiers mois de l'année.

"Nous suivons bien sûr de près le programme de cession d'actifs d'AIG et les opportunités éventuelles susceptibles de créer de la valeur supplémentaire pour nos actionnaires", déclare Prudential dans un communiqué.

Le Sunday Times de Londres a rapporté ce weekend que Prudential était en discussions avancées avec deux partenaires stratégiques au sujet de leur entrée à hauteur de 20% au capital de la société. [ID:nLJ73145]

Lors d'une conférence de presse téléphonique, le directeur général de Prudential, Mark Tucker, a refusé de préciser quels actifs spécifiques d'AIG Asie le groupe pourrait convoiter ou les moyens de financer une offre éventuelle.

"Il est bien trop tôt pour dire quelles opportunités pourraient se présenter, sans parler d'une méthode de financement", a jugé Tucker.

"Ce processus ne dure que depuis quelques semaines. Nous reviendrons (devant vous) au moment opportun s'il y a quelque chose à annoncer", a-t-il ajouté.

AIG, touché de plein fouet par la crise américaine de l'immobilier et par celle des marchés internationaux du crédit, a annoncé récemment qu'il allait vendre une partie de ses actifs à l'étranger, pour rembourser un prêt d'urgence consenti par le gouverment américain.

Prudential, qui réalise presque la moitié de ses ventes en Asie, a renoncé à un de ses objectifs clés de résultats dans la région, invoquant la crise internationale du crédit. Le groupe n'entend plus atteindre son objectif de doublement du bénéfice de ses nouvelles activités en Asie d'ici 2008, un an plus tôt que prévu initialement, et revient à la date visée au départ: 2009.

Prudential ajoute que les ventes du groupe en janvier-septembre ont crû de 15% à 2,3 milliards de livres sur un an, dépassant les 2,282 milliards de consensus des analystes.   Suite...