LEAD 2 USA/Crise - Citigroup poursuit sa chute boursière

samedi 22 novembre 2008 00h07
 

par Dan Wilchins et Jonathan Stempel

NEW YORK, 21 novembre (Reuters) - Citigroup (C.N: Cotation), la deuxième banque américaine, a poursuivi sa dégringolade boursière vendredi malgré les efforts de son directeur général pour tenter d'endiguer la rumeur selon laquelle le groupe serait obligé pour survivre de vendre des pans entiers de son activité.

Vikram Pandit a déclaré au personnel vendredi que Citigroup n'avait pas l'intention de modifier son organisation et comptait bien conserver sa filiale de courtage Smith Barney, selon deux personnes qui l'ont écouté.

Il a également dit que la situation financière du groupe était solide et que les employés ne devaient pas se focaliser sur la chute du cours de Bourse, parce que ce n'est pas ce dont se préoccupent les agences de notation et autorités de régulation.

Le conseil d'administration de Citigroup s'est réuni vendredi, a-t-on appris de source proche du dossier.

En Bourse, Citigroup, en baisse pour la cinquième séance d'affilée, a fini en repli de 20% à 3,77 dollars, après avoir touché 3,05 dollars. L'action valait encore 9,52 dollars il y a une semaine.

La capitalisation boursière de Citigroup est tombée à 20,5 milliards vendredi. C'est moins que la somme de 25 milliards de dollars reçue par Citigroup dans le cadre du plan de sauvetage de 700 milliards de dollars du gouvernement et bien moins que lse quelque 75 milliards de dollars que le groupe a levé depuis le début de la crise l'an dernier.

Fin 2006, Citigroup valait 270 milliards de dollars en Bourse.

"A ce stade, c'est de la peur panique", commente Gerard Cassidy, analyste bancaire chez RBC Capital Markets à Portland, Maine. "Les investisseurs ont déjà assisté à ce genre de film cette année et la fin est très désagréable".   Suite...