21 octobre 2009 / 06:09 / il y a 8 ans

LEAD 3 PSA-Baisse du CA réduite au T3, part de marché en hausse

* CA -7,7% au T3 contre -18,9% au T2

* Part de marché en hausse à 13,4%, stocks ramenés à 400.000 unités

* Les inconnues sur 2010 persistent

* Le titre perd quelque 4%

(Actualisé avec analyste et précisions)

par Gilles Guillaume

PARIS, 21 octobre (Reuters) - PSA Peugeot-Citroën (PEUP.PA) a fait état mercredi d‘une baisse de son chiffre d‘affaires moins forte au troisième trimestre qu‘au cours des deux trimestres précédents et observé sur la période une stabilisation du marché européen.

Le deuxième constructeur automobile européen par les volumes de ventes a réalisé sur la période écoulée un chiffre d‘affaires total de 11.782 millions d‘euros, en recul de 7,7% sur un an.

Le titre, qui a progressé de près de 89% depuis le début de l‘année, cède 4% environ à 23,22 euros vers 16h00.

“Les résultats sont un peu décevants. Mais la baisse du cours est secondaire”, a déclaré un analyste qui a requis l‘anonymat.

Le constructeur italien Fiat FIA.MI perd quant à lui 1,2% à 11,10 euros malgré des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre et bien qu‘il ait confirmé ses objectifs [ID:nLL54179].

Un autre analyste souligne que les annonces du jour n‘ont pas encore permis de lever les inconnues qui planent sur 2010. Les observateurs ignorent toujours comment le secteur compte faire face à la disparition progressive des primes à la casse encore en place et à quoi l‘année prochaine ressemblera pour la filière automobile.

Le directeur général de l’équipementier Valeo (VLOF.PA), Jacques Aschenbroich, a indiqué de son côté au cours d‘une conférence de presse ne pas avoir encore de vision très claire pour 2010.

EMBELLIE CONFIRMEE AU T3

Le troisième trimestre traduit néanmoins une embellie pour PSA, puisqu‘au deuxième trimestre, la baisse d‘activité avait été de 18,9% et au premier, point bas de la crise pour le secteur avant que l‘effet des primes à la casse ne joue à plein, de 24,9%.

“Les marchés européens ont connu une évolution contrastée au troisième trimestre, les tendances positives observées en Europe de l‘Ouest étant neutralisées par les performances médiocres des marchés d‘Europe centrale et orientale”, a souligné PSA Peugeot-Citroën dans un communiqué.

“C‘est en Allemagne que les primes à la casse ont eu l‘impact le plus favorable avec une forte remontée de la demande. La France, l‘Italie et le Royaume-Uni en ont également bénéficié, ce qui leur a permis de renouer avec des tendances positives au troisième trimestre”, a -t-il ajouté.

Et c‘est d‘Allemagne, premier marché automobile européen, que pourrait venir le principal risque l‘an prochain.

“La comparaison pour le marché allemand entre l‘an prochain et cette année va être plus ou moins catastrophique, et cela affectera Peugeot et Fiat”, estime un autre analyste.

Les modèles des deux constructeurs de masse ont largement profité des primes à la casse. Or le dispositif allemand a pris fin en septembre, l‘enveloppe allouée ayant été épuisée. Le responsable des ventes de Volkswagen (VOWG.DE) a prévenu mardi que le marché allemand allait se contracter de 19% l‘an prochain [ID:nLK598982].

PSA Peugeot Citroën a indiqué qu‘au total, les marchés européens ont affiché un léger repli de 0,3% au troisième trimestre, reflet d‘une certaine stabilisation après la baisse de 14,4% enregistrée au premier semestre.

Le président du directoire de PSA, Philippe Varin, a déclaré le mois dernier s‘attendre à une contraction de 10% environ du marché automobile européen sur l‘ensemble de l‘année 2009.

Le constructeur a précisé que sa part de marché avait progressé à 13,4% sur le marché des voitures et des utilitaires légers à la fin du trimestre, contre 12,9% un an plus tôt. En revanche, a-t-il ajouté, le marché des seuls utilitaires, particulièrement affecté par le ralentissement des échanges économiques, est resté à un niveau faible (-28,7%).

Les stocks de PSA ont été par ailleurs ramenés à 400.000 véhicules à la fin du trimestre, soit une réduction de 36% par rapport au début de l‘exercice. Le groupe a souligné que cette diminution reflétait la baisse saisonnière de la production.

* Pour consulter les principales données financières : here

Avec la contribution de Michel Rose, Jo Winterbottom et Helen Massy-Beresford, édité par Matthieu Protard et Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below