21 avril 2009 / 16:12 / dans 8 ans

LEAD 2 PPR - C.A. meilleur que prévu au T1, priorité à la marge

* C.A. en baisse de 4,9% à 4.777 mlns d‘euros au T1, légèrement au-dessus des attentes

* Priorité à court terme à la préservation de la marge brute

* Pas d‘amélioration notable de l‘activité attendue en avril

PARIS, 21 avril (Reuters) - PPR (PRTP.PA) a annoncé mardi un recul moindre qu‘attendu de chiffre d‘affaire premier trimestre et a souligné ne pas percevoir d‘amélioration notable de l‘activité en avril.

Le groupe de luxe et de distribution, qui compte parmi ses marques Yves Saint Laurent et Stella McCartney, a également souligné qu‘il donnerait à court terme la priorité à la préservation de sa marge brute.

PPR a publié un chiffre d‘affaires de 4.777 millions d‘euros au-dessus du consensus de 4.726 millions d‘euros. Il ressort en baisse de 2,6%, soit un recul de 4,9% à périmètre et taux de change comparables.

“Nous donnons la priorité à la préservation notre marge brute même si cela doit peser à court terme sur notre chiffre d‘affaires”, a déclaré lors d‘une conférence téléphonique le directeur financier Jean-François Palus, ajoutant privilégier également la génération de cash flow libre.

Il n‘a pas souhaité fournir de prévision pour 2009, ni même pour le mois d‘avril, “dans un environnement de forte volatilité et de visibilité très faible”.

Jean-François Palus a également souligné que la diversité et la complémentarité du groupe en termes d‘implantations géographiques, d‘activités, de marques, de canaux de distribution et de catégories de produits lui permettaient de résister “correctement” dans un contexte difficile.

“Le marché est en avril aussi morose qu‘il l‘a été au cours des derniers mois et je n‘attends pas d‘amélioration notable en avril”, a déclaré aux analystes Jean-François Palus,

Boris Bourdet, analyste chez Natixis, a jugé le chiffre d‘affaires meilleur qu‘attendu. “On voit une dégradation assez forte sur des marques moins établies comme Bottega Veneta et Yves Saint-Laurent qui est reconstruction”, a-t-il noté.

Jean-François Palus a dit en effet avoir constaté un léger ralentissement des ventes de Bottega Veneta et Yves Saint Laurent en mars, tandis que celles de la marque Gucci sont restées stables par rapport à janvier et février.

Dans le luxe, les ventes de Gucci Group ont baissé de 3,4% à périmètre et taux de changes comparables, à 855 millions d‘euros, tandis que celles de la marque Gucci ont augmenté de 1,0% à 567 millions.

“Dans le luxe, une performance solide en mode et maroquinerie compense les effets de la baisse du marché dans l‘horlogerie-bijouterie et le recul des marché matures est contrebalancé par l‘expansion sur les marchés émergents, où la consommation est toujours dynamique”, a observé Jean-François Palus.

BAISSE DE 4,2% POUR LA FNAC

Les ventes de mode et maroquinerie de Gucci Group ont reculé d‘un pour cent au premier trimestre, tandis que les ventes de la seule maroquinerie ont augmenté de 2%.

Le groupe britannique de luxe Burberry (BRBY.L) a de son côté indiqué mardi que la croissance de son chiffre d‘affaires avait ralenti au deuxième semestre mais il compte toujours répondre aux attentes du marché en terme de bénéfice annuel. [ID:nLL682000]

Dans la distribution, les ventes de la Fnac, première division du groupe en termes de chiffre d‘affaires, ont diminué de 4,2% à 980 millions d‘euros, tandis que celles de la chaîne d‘ameublement Conforama ont baissé de 10,5% à 710 millions.

Chez Redcats, le pôle de vente à distance incluant La Redoute, le chiffre d‘affaires a reculé de 7,4% à 867 millions.

Les ventes de l’équipementier de sport allemand Puma (PUMG.DE), dont PPR est actionnaire majoritaire, ont quant à elles baissé de 3,3% à 697 millions d‘euros.

CFAO, qui regroupe les activités de distribution automobile et pharmaceutique en Afrique, a tiré son épingle du jeu avec une progression de 0,3% en données comparables à 674 millions d‘euros.

L‘action PPR a clôturé mardi en hausse de 4,47% à 59,54 euros, donnant une capitalisation de 7,54 milliards. Elle a gagné 27,8% depuis le début de l‘année après avoir chuté de 57,6% en 2008.

Cyril Altmeyer, avec la contribution d'Astrid Wendlandt, édité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below