21 juin 2009 / 16:25 / il y a 8 ans

SYNTHESE SALON Le Bourget fait encore le plein, moins d'annonces

par Matthias Blamont

PARIS, 21 juin (Reuters) - Le 48e salon du Bourget s'est achevé dimanche soir et s'est illustré par un nouveau record de fréquentation, signe que l'aéronautique fait toujours rêver, même en temps de crise.

Les commandes annoncées par les constructeurs présents ont également été plus importantes que prévu alors que le secteur, récemment endeuillé par la catastrophe du vol 447 d'Air France, traverse une période jugée des plus difficiles avec la décélération du trafic aérien.

"Les exposants étaient un peu moroses lundi, il faut dire que la météo était particulièrement mauvaise, puis on a senti que les choses redémarraient à partir de mardi et en fin de semaine ils étaient franchement devenus optimistes", résume Louis Le Portz, commissaire général du salon.

"Dans l'ensemble, s'il y a bien sûr eu moins de commandes, l'ambiance a été studieuse", ajoute-t-il.

Sur les trois journées ouvertes au public, de vendredi à dimanche, le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS), organisateur de la manifestation, a recensé 220.000 visiteurs, davantage qu'en 2007.

Le salon du Bourget, qui se tient une année sur deux en alternance avec le salon de Farnborough dans le sud de Londres, fête en 2009 son centième anniversaire.

Aux côtés des avions, hélicoptères, planeurs et autres drones (avions sans pilote) les plus récents, figuraient également en bonne place quelque trente aéronefs entrés dans l'Histoire, à l'image du Super Constellation de l'américain Lockheed Martin (LMT.N) construit entre 1943 et 1958.

Les spectateurs, rassemblés sur le tarmac central pour le ballet aérien, ont pu admirer les figures de la patrouille de France qui ne s'était plus produite au-dessus du Bourget depuis 1975.

D'autres ont eu la possibilité de visiter l'A380 d'Airbus, le géant des airs capable de transporter près de 900 passagers sur deux niveaux.

L'avion régional Superjet 100 du russe Sukhoï a quant à lui effectué sa première apparition publique sous les applaudissements.

MOINS D'ANNONCES

Chez les professionnels, l'atmosphère aura été moins frénétique qu'en 2007 et 2008, deux exercices au cours desquels le secteur a probablement atteint un "haut de cycle", selon les spécialistes.

Airbus, la principale division du groupe EADS EAD.PA, a néanmoins signé 58 commandes fermes - plus que sur les cinq premiers mois de l'année - et des protocoles d'accord portant sur 69 appareils supplémentaires [ID:nLJ19675].

John Leahy, directeur commercial du constructeur européen, a déclaré à Reuters qu'il maintenait l'objectif de placer 300 commandes brutes cette année [ID:nLG638271].

Plus discret, le concurrent américain Boeing (BA.N) a de son côté fait état d'une lettre d'intention avec Turkish Airlines (THYAO.IS) pour l'achat de sept B777-300 et de la finalisation d'une commande passée par le spécialiste de la location d'avions japonais MCAP pour deux monocouloirs B737-800.

Dans la défense, l'information la plus importante du salon est venue du Moyen-Orient vendredi. Les Emirats arabes unis ont fait savoir que des "spécifications techniques" avaient été arrêtées avec Dassault Aviation (AVMD.PA) et la France pour l'achat éventuel de 60 Rafale, laissant entrevoir la perspective d'un premier contrat export pour l'avion de combat français après plusieurs années d'échec [ID:nLJ380670].

Si elle se concrétise, la transaction pourrait totaliser six à huit milliards d'euros.

* Voir aussi: LE POINT sur le salon aéronautique du Bourget [ID:nBOURGETFR]

Edité par Clément Guillou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below