Aegis confirme ses prévisions de bénéfice pour 2008

vendredi 21 novembre 2008 18h00
 

BARCELONE, 21 novembre (Reuters) - Le groupe britannique d'achat d'espaces Aegis AEGS.L a confirmé vendredi ses prévisions de bénéfice pour 2008 même si la crise économique rend difficile la prévision du rythme de croissance de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre.

Le directeur général d'Aegis, Robert Lerwill, a également déclaré lors de la conférence annuelle de Morgan Stanley sur la technologie, les médias et les télécoms que le groupe comptait ralentir son rythme d'acquisitions en 2009 pour se concentrer sur la maîtrise de ses coûts.

"En août, nous avions dit que nous nous situerions dans le haut du consensus des analystes et, à ce stade, le consensus des analystes est compris entre 147 millions et 153 millions de livres pour le bénéfice imposable. Nous ne faisons pas de prévision officielle mais nous ne changeons pas les indications que nous avions données", a-t-il expliqué à Reuters en marge de la conférence.

Interrogé sur la croissance du revenu d'Aegis au quatrième trimestre, Robert Lerwill a répondu : "C'est un peu plus difficile, on ne peut rien faire d'autre qu'attendre de voir".

Aegis a pour premier actionnaire Vincent Bolloré, avec 29,1% du capital, l'homme d'affaires français étant également majoritaire d'Havas EURC.PA dont il détient près de 33% du capital.

Le groupe britannique a annoncé en octobre une croissance de 7,3% de son revenu pour les neuf premiers mois de l'année, tout en soulignant que les incertitudes sur les marchés financiers l'empêchaient de prévoir précisément les dépenses de ses clients au quatrième trimestre.

Robert Lerwill a rappelé lors de sa présentation que le quatrième trimestre était le plus important pour le groupe, mais n'a pas souhaité se prononcer pour 2009.

"Nous sommes en train de réaliser les budgets, mais nous sommes très prudents au sujet de ce que nous estimons afin de pouvoir être certains que nos coûts correspondent aux estimations de revenus que nous ferons", a-t-il dit à Reuters.

Robert Lerwill a déclaré lors de sa présentation qu'Aegis n'était "pas satisfait de la situation dans le secteur" mais qu'il n'avait "des raisons pour se montrer confiant", citant "une solide position commerciale, une entreprise bien capitalisée, une solide génération de trésorerie et une base de coûts flexible".   Suite...