LEAD 1 GM attend sous peu la deuxième tranche du prêt public

mercredi 21 janvier 2009 11h34
 

DETROIT, 21 janvier (Reuters) - General Motors (GM.N: Cotation) s'attend à recevoir dans les prochains jours un deuxième versement dans le cadre du prêt fédéral de 13,4 milliards de dollars qui lui a été promis le mois dernier, a annoncé mardi soir le directeur général adjoint du constructeur automobile Fritz Henderson.

GM, qui est confronté à de graves problèmes de liquidités, a reçu un premier versement d'urgence de quatre milliards de dollars le 31 décembre mais l'octroi de la deuxième tranche DE 5,4 milliards par les autorités américaines, qu'il espérait recevoir vendredi dernier, a été retardé.

Ce retard, a expliqué Henderson est dû en partie au fait que le gouvernement a réclamé des informations supplémentaires sur le groupe.

"Si nous ne recevons pas ce deuxième versement, nous allons manquer de cash. C'est aussi simple que cela", a-t-il prévenu, ajoutant que ce manque de liquidités pourrait intervenir "bien avant le 31 mars".

Henderson a par ailleurs déclaré que GM était en contact avec le gouvernement suédois et des investisseurs potentiels pour leur vendre le constructeur Saab.

"Nous avons discuté avec des investisseurs et nous verrons où cela mène", a expliqué le DG à l'Automotive News World Congress, à Detroit.

Selon Henderson, GM a exclu une mise en faillite volontaire en raison des risques d'une telle procédure sur les ventes mais le groupe pourrait être contraint à une faillite dans le cas hypothétique d'un retrait de la promesse d'aide du gouvernement américain.

"On a beaucoup écrit sur la simplicité que présenterait une procédure de faillite. Je peux simplement vous dire combien les risques seraient dévastateurs pour l'activité, ce qui explique qu'au bout du compte cette stratégie est pour nous vraiment terrible ; mais elle peut se produire", a-t-il estimé.

Au total, le gouvernement américain a promis de prêter 13,4 milliards de dollars à GM pour trois ans, à condition que le groupe prouve sa viabilité. GM doit faire état de ses progrès en matière de redressement d'ici le 17 février.   Suite...