Yahoo-Chute du bénéfice au T3, nouvelles suppressions d'emplois

mercredi 22 octobre 2008 01h06
 

SAN FRANCISCO, 21 octobre (Reuters) - Le géant de l'internet Yahoo (YHOO.O: Cotation) a publié mardi un bénéfice trimestriel en forte baisse imputable à une réduction drastiques des dépenses des annonceurs en matière de publicité en ligne.

Le groupe américain a également annoncé son intention de réduire encore d'au moins 10% ses effectifs, qui se chiffrent actuellement à 15.000 personnes dans le monde, et de diminuer ses coûts d'environ 400 millions de dollars d'ici la fin de 2008.

Yahoo a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net de 54,3 millions de dollars, soit quatre cents par action après dilution, contre 151 millions (11 cents) un an plus tôt.

L'action du groupe, qui avait clôturé en baisse de 6,1% avant ces annonces, prenait toutefois jusqu'à 8% en après-Bourse, le marché saluant surtout les nouvelles mesures d'économies et les suppressions de postes.

Yahoo a également annoncé qu'il était disposé à réduire davantage encore ses dépenses en 2009 si le ralentissement de l'économie continue de s'aggraver.

Le revenu brut du groupe, qui inclut les paiements reversés aux sites internet affiliés qui publient les publicités Yahoo, ressort en légère hausse de 1% à 1,79 milliard de dollars.

Le chiffre d'affaires net se monte lui à 1,325 milliard, inférieur au consensus des analystes établi par Reuters Estimates qui donnait 1,37 milliard de dollars.

"Au-delà des difficultés macroéconomiques et du fait que la demande soit difficile, je pense que Yahoo a aussi échoué sur beaucoup de points", commente Martin Pyykkonen, analyste chez Wunderlich Securities.

"En grande partie à cause de Google (GOOG.O: Cotation), pour ce qui est de la recherche sur internet, et parce que les annonceurs sont à la recherche d'un meilleur ciblage pour leurs réclames", ajoute-t-il.

Pour le quatrième trimestre, Yahoo vise un revenu brut de 1,77 à 1,97 milliard de dollars, une fourchette que Pyykkonen qualifie aussi de décevante. /GG

(Eric Auchard, version française Gilles Guillaume)