Maersk - Lourdes pertes au S1, perspectives sombres pour le S2

vendredi 21 août 2009 10h33
 

COPENHAGUE, 21 août (Reuters) - Le groupe danois de transport maritime et de prospection pétrolière A.P. Moller-Maersk (MAERSKb.CO: Cotation) a annoncé vendredi des pertes nettes lègèrement supérieures aux attentes pour le premier semestre et il ne s'attend pas à une amélioration marquée au second.

Le numéro un mondial du transport de conteneurs, frappé de plein fouet par la crise, a enregistré des pertes nettes de 3,02 milliards de couronnes danoises (405,7 millions d'euros) au cours des six premiers mois de l'année, alors qu'il avait réalisé un bénéfice de 11,98 milliards sur la même période l'an dernier.

Pour la fin de l'année, le groupe estime ses perspectives "très incertaines", soulignant que la crise économique mondiale a eu un "impact extrêmement négatif" sur ses activités.

Son directeur général, Nils Smedegaard, a expliqué que la reprise du secteur serait sans doute plus lente que celle de l'économie en général en raison de l'augmentation des capacités.

"L'économie mondiale se dirige vers une amélioration, nous voyons venir la croissance et le pire est derrière nous", a-t-il déclaré lors d'une téléconférence avec des analystes.

"Etant donné les livraisons (de bateaux) dans le transport de conteneurs et les tankers, il est probable que l'amélioration sera plus lente dans le transport mais nous sommes optimistes sur la justesse des décisions que nous prenons pour le long terme", a-t-il toutefois ajouté.

Au premier semestre 2009, les tarifs moyens du fret dans les activités de conteneurs du groupe ont été inférieurs de 30% à ceux du premier semestre 2008 et les volumes transportés ont reculé de 7%. Parallèlement, le cours moyen du pétrole brut accusait une chute de 52% sur un an.

Le chiffre d'affaires a diminué de 14,1% pour tomber à 148,37 milliards de couronnes sur les six premiers mois de l'année.

Maersk possède la plus grande flotte de porte-conteneurs au monde et détient 85% de la production de pétrole danoise conjointement avec ses partenaires Shell (RDSa.L: Cotation) et Chevron (CVX.N: Cotation).

(Rupert Winchester, version française Catherine Monin, édité par Marc Angrand)