CONSENSUS GDF Suez - Ebitda attendu en hausse de 2,5% au S1

lundi 24 août 2009 14h47
 

 PARIS, 24 août (Reuters) - GDF Suez GSZ.PA. Prévisions de
résultats du 1er semestre de l'exercice 2009, en millions
d'euros.
 Date et heure de publication : jeudi 27 août avant Bourse,
réunion d'analystes à 8h30, conférence de presse à 11h00.
 Nombre d'analystes interrogés : 12 pour le net et l'Ebitda,
10 pour l'Ebit, 6 pour le chiffre d'affaires.
               NET      EBITDA    EBIT     CA
 Moyenne       2.913    7.874     5.089    43.261
 Médiane       2.906    7.882     5.096    43.318
 Plus haut     3.200    8.062     5.200    44.119
 Plus bas      2.625    7.660     4.974    42.323
 ------------------------------------------------
 S1 2008
 pro forma*    3.481    7.685     5.043    41.253
 Variation     -16,3%   +2,5%     +0,9%    +4,9%
 * Chiffres communiqués par la société après ajustement
définitif des données pro forma publiées au titre du 1er
semestre 2008, GDF et Suez n'ayant finalisé leur rapprochement
qu'en juillet 2008.
 
 Les analystes prévoient un recul du résultat net en raison
notamment de la hausse des charges financières et de la baisse
des résultats des activités non poursuivies.
 
 ACTIVITÉ : Producteur et distributeur de gaz et
d'électricité.
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 - En mai, GDF Suez a confirmé viser une hausse de son
résultat brut d'exploitation (Ebitda) sur l'ensemble de 2009 "en
dépit d'une conjoncture économique et de prix de l'énergie
déprimés", ainsi qu'un Ebitda de 17 à 18 milliards d'euros en
2011.
 - Le groupe a également confirmé en mai l'accélération de
son "plan de performance" de 1,8 milliard d'euros à l'horizon
2011, avec 650 millions de contribution attendus fin 2009, tout
en rappelant son programme d'investissement de 30 milliards sur
la période 2008-2010.
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 - Un point sur les objectifs.
 - D'éventuelles inflexions dans la politique du groupe en
matière d'acquisitions, GDF Suez ayant jusqu'ici indiqué qu'il
privilégiait la croissance organique alors que les analystes
estiment qu'il pourrait s'intéresser à certains actifs dont le
prix a baissé ces derniers mois.
 - Un point sur l'évolution des prix du gaz en France.
 - Des indications sur les discussions qui pourraient aboutir
à un prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires du
groupe en Belgique.
 (Benjamin Mallet, édité par Cyril Altmeyer)