Commerzbank autorisé à ne pas verser certains bonus de Dresdner

mercredi 21 octobre 2009 18h22
 

FRANCFORT, 21 octobre (Reuters) - Un tribunal de Francfort a fournir mercredi un argument supplémentaire au président du directoire de Commerzbank (CBKG.DE: Cotation), Martin Blessing, dans sa croisade contre les bonus excessifs, en rejetant les plaintes de 13 anciens salariés de Dresdner Bank dont les primes avaient été réduites.

Ces salariés avaient porté plainte contre Commerzbank, maison mère de Dresdner, suite au refus de cette dernière de verser des bonus allant de 29.166 à 450.000 euros, représentant un montant total de deux millions d'euros.

Dresdner s'était engagée à verser des bonus en décembre 2008, mais Commerzbank, qui a achevé le rachat de l'établissement en janvier 2009 avait décidé de réduire ces primes de 90%, en arguant de l'évolution importante de la situation économique.

Dans un communiqué publié mercredi, la Cour régionale de Francfort a estimé que les lettres promettant le versement de bonus n'engageaient pas juridiquement la banque.

Commerzbank a subi des pertes de six milliards d'euros en 2008 à la suite, en grande partie, des pertes affichés par les activités de banque d'investissement de Dresdner Bank. Le groupe a dû être renfloué à hauteur de 18,2 milliards par l'Etat allemand.

Martin Blessing appelle régulièrement à la suppression des bonus garantis dans la banque d'investissement et a entrepris une vaste réforme des mécanismes de rémunération, notamment pour permettre une éventuelle annulation des bonus en cas de mauvais résultats. Le patron de Commerzbank a été le moins bien rémunéré des dirigeants des sociétés de l'indice Dax en 2008.

(Alexander Huebner et Edward Taylor, version française Alexandre Boksenbaum-Granier)