20 avril 2009 / 13:33 / dans 8 ans

Eli Lilly-Hausse du bénéfice, le dollar fort joue sur les stocks

* L‘amélioration marquée des marges pourrait ne pas durer

* BPA 2009 prévu à $4-$4,25

* Le titre gagne 3,7% en avant-Bourse

NEW YORK, 20 avril (Reuters) - Le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly (LLY.N) a fait état lundi d‘un bénéfice plus élevé que prévu au premier trimestre, grâce à son contrôle des coûts et à une revalorisation de ses stocks à l’étranger en raison de la hausse du dollar.

Le bénéfice atteint 1,31 milliard de dollars, soit 1,20 dollar par action, contre 1,06 milliard, ou 97 cents par titre, un an plus tôt, période qui avait été marquée par la conclusion d‘un audit fiscal. Le consensus d‘analystes était de 99 cents par titre, selon Reuters Estimates.

La valorisation des stocks a joué sur le calcul des ventes, améliorant la situation au niveau de leurs coûts et permettant d‘accroître la marge bénéficiaire de 6,9 points de pourcentage à 83,8%.

“Nous ne tablons pas nécessairement sur un tel niveau d‘amélioration de la marge brute sur toute l‘année”, a cependant prévenu Mark Taylor, porte-parole du groupe.

Le chiffre d‘affaires trimestriel a crû de 5% à $5,05 milliards, ce qui est proche du consensus. Le laboratoire précise que l‘affermissement du dollar a pesé sur le C.A. à hauteur de six points de pourcentage mais ajoute que ce phénomène a cependant permis d‘améliorer la marge, en raison de l’évolution liée aux stocks.

Le groupe d‘Indianapolis anticipe toujours un BPA annuel de $4 à $4,25 dollars.

Même si rien ne garantit que l‘amélioration de la marge bénéficiaire de Lilly va se poursuivre, Barbara Ryan, analyste de Deutsche Bank, estime qu‘il faut accorder au groupe d‘avoir surpassé les prévisions.

A la question de savoir si la hausse de 3,7% de l‘action à 35 dollars en avant-Bourse, est justifiée, elle répond: “Les actions des groupes pharmaceutiques ont toutes été malmenées ; elles sont bon marché”.

Le titre Lilly avait clôturé à 33,75 dollars vendredi en séance sur le Nyse.

L‘HUMALOG ET LE CIALIS EN POINTE

Les ventes du médicament phare d‘Eli Lilly, le Zyprexa contre la schizophrénie, ont été stables au premier trimestre, alors que celle du traitement contre la dépression Cymbalta ont bondi de 17% à $709 millions.

Les ventes de l‘insuline Humalog ont crû de 11% à $450 millions, celles du traitement contre le cancer de la gorge Alimta ont progressé de 36% à $335 millions et celles du Cialis, un concurrent du Viagra, de 6% à $359 millions.

A l‘opposé, les ventes du Gemzar, un traitement contre une variété de cancers, ont reculé de 14% à $368 millions, en raison de la concurrence de produits génériques à l‘international et d‘une demande en baisse aux Etats-Unis. Les ventes de l‘Evista, contre l‘ostéoporose, ont elles baissé de 2% à $257 millions.

Ransdell Pierson, avec Lewis Krauskopf, version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below