Lagardère prudent sur ses objectifs 2008

jeudi 20 novembre 2008 15h04
 

par Dominique Vidalon

BARCELONE, 20 novembre (Reuters) - Le groupe Lagardère a déclaré jeudi qu"il devrait être proche du bas de la fourchette de son objectif de 3-7% de croissance de son Ebit dans les médias en 2008, précisant toutefois qu'il n'y avait pas, à ce stade, de raison de modifier cette prévision.

En marge de la conférence annuelle sur les technologies organisée par Morgan Stanley à Barcelone, Dominique d'Hinnin, directeur financier du groupe de médias, a déclaré que Lagardère n'avait pas l'intention de céder le solde de sa participation dans le capital du groupe européen d'aéronautique EADS EAD.PA aux cours actuels.

"Nous sommes une société assez résistante à la crise (...) Mais sur les médias, qui sont liés au marché publicitaire, nous faisons moins bien (...) alors que nous faisons mieux que prévu dans l'édition et le sport", a-t-il ajouté.

"A ce stade nous sommes plus près de 3% que de 7% de croissance de (l'Ebit). Nous ne savons pas exactement. Nous sommes dans l'objectif, c'est la publicité qui est cyclique", a-t-il ajouté.

Concernant EADS, il a précisé : "Pour le moment, nous ne pensons pas que le cours corresponde à un prix de vente. Le cours d'EADS est très bas. Ça ne reflète pas la valeur de long terme".

"A environ 12 euros, nous ne sommes pas vendeurs", a-t-il ajouté, rappelant que Lagardère avait vendu des titres EADS à plus de 20 euros en 2001 et à plus de 30 euros en 2006".

Dominique d'Hinnin a également déclaré que la priorité du groupe était d'investir dans les médias afin de créer de la valeur, ajoutant toutefois que si le groupe n'identifiait pas d'opportunités pour investir en 2009, il procéderait à des rachats d'actions.

Le groupe, qui contrôle notamment le magazine Elle, Europe 1 et dispose d'une participation dans Canal Plus, a racheté 2,34% de son capital en octobre.

(Version française Jean-Michel Bélot, édité par Jacques Poznanski)