20 mars 2009 / 15:28 / dans 9 ans

LEAD 1 Intesa appelle l'Etat à l'aide et passe le dividende

* La banque italienne demande 4 mds d‘euros à l‘Etat

* Pas de dividende au titre de 2008

* Le ratio Core Tier 1 à 6,3% fin 2008

* Bénéfice net consolidé 2008 de 2,55 milliards d‘euros

* L‘action perdait plus de 5% après ces annonces

par Ian Simpson

MILAN, 20 mars (Reuters) - Intesa Sanpaolo (ISP.MI), la troisième banque européenne, a annoncé vendredi demander quatre milliards d‘euros d‘aides à l‘Etat dans le cadre du plan de soutien au secteur financier lancé par le gouvernement.

Le groupe italien ne distribuera aucun dividende au titre de 2008 pour les actions ordinaires, afin de renforcer son capital, explique-t-il dans un communiqué.

L‘administrateur délégué du groupe, Corrado Passera, a déclaré espérer pouvoir reprendre le paiement d‘un dividende l‘année prochaine.

Il a ajouté que de nouvelles dépréciations importantes étaient “raisonnablement improbables” après celles de 3,1 milliards d‘euros inscrites dans les comptes du quatrième trimestre.

A la Bourse de Milan, l‘action perdait 5,49% à 1,7390 euro à 15h15 GMT alors que l‘indice DJ Stoxx européen des banques .SX7P abandonnait 2,6%.

Pour Intesa, l‘exercice 2008 s‘est soldé par un bénéfice net consolidé de 2,55 milliards d‘euros, en forte baisse par rapport à celui de 7,25 milliards publié pour 2007, dopé il est vrai par des plus-values de cessions de 3,75 milliards.

Hors exceptionnels, le résultat net consolidé a diminué de 10,6% à 3,9 milliards.

EXPOSITION A L‘INTERNATIONAL

Le ratio de fonds propres “Core Tier 1”, un instrument clé de mesure des capitaux rapportés aux actifs à risque, était de 6,3% fin 2008. Il devrait atteindre 7,4% après l‘aide de l‘Etat et les cessions prévues, précise la banque.

Au total, Rome prévoit de consacrer 10 à 12 milliards d‘euros au renforcement des fonds propres du secteur bancaire et à des garanties de crédit aux petites entreprises.

Intesa Sanpaolo est l‘une des banques italiennes les plus exposées à l‘international, et notamment à l‘Europe centrale et orientale où la crise fait des ravages : elle génère environ 12% de son bénéfice opérationnel dans ses filiales bancaires étrangères.

Les ajustements de valeurs du portefeuille de prêts devraient être supérieurs cette année à ceux de 2008, a précisé le groupe, qui prévoit de réduire en 2009 ses crédits en devises étrangères en Europe centrale et orientale.

Avant Intesa, ses compatriotes UniCredit (CRDI.MI) et Banco Popolare BAPO.MI avaient annoncé ces derniers jours qu‘elles auraient recours au plan de soutien public.

Ian Simpson, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below