J&J - Hausse du bénéfice, les prévisions déçoivent

mardi 20 janvier 2009 16h00
 

NEW YORK, 20 janvier (Reuters) - Johnson & Johnson a fait état mardi d'une hausse de son bénéfice trimestriel, les réductions de charges ayant compensé une faiblesse des ventes de médicaments, matériels et produits de grande consommation.

Mais le groupe pharmaceutique diversifié a fait état de prévisions pour 2009 qui n'ont pas répondu aux attentes de Wall Street et l'action, en recul de 1,6% en avant-Bourse, était encore en baisse dans les premiers échanges, de 0,5% à 57,16 dollars.

J&J a publié un bénéfice de 2,71 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit 97 cents par action, contre 2,37 milliards (82 cents) un an auparavant.

Hors exceptionnels, le BPA est de 94 cents à comparer au consensus de Reuters Estimates de 92 cents.

J&J prévoit un BPA 2009 de 4,45 à 4,55 dollars, hors exceptionnels mais en tenant compte cependant d'un effet dilutif de trois à cinq cents lié à l'achat de la société de matériel médical Mentor.

Le consensus Reuters Estimates donne, sur la même base, un BPA de 4,58 dollars.

Le chiffre d'affaires trimestriel a diminué de 4,9% à 15,2 milliards de dollars (consensus: 15,9 milliards). La baisse du C.A. n'aurait été que de 1% sans l'effet défavorable de la hausse du dollar, qui provoque une baisse de valeur des ventes réalisées à l'étranger lorsqu'on les convertit en dollar.

Les ventes internationales de médicaments sous ordonnance ont diminué de 11% à 5,69 milliards de dollars. Les deux tiers du C.A. tiré du Risperdal, un traitement de la schizophrénie, se sont évaporés dans la nature en raison de la nouvelle concurrence des génériques.

Les ventes du Remicade, un traitement de l'arthrite qui est habituellement une pompe à dollars pour le groupe, ont reculé de 2,4% à 886 millions de dollars, tandis que les ventes des traitements de l'anémie ont diminué de 11% à 560 millions de dollars, ces derniers donnant quelques soucis du point de vue de leur inocuité.   Suite...