April 20, 2009 / 10:13 AM / 8 years ago

Logistique - Le suisse Kühne+Nagel a fait mieux que prévu au T1

4 MINUTES DE LECTURE

ZURICH, 20 avril (Reuters) - Le groupe suisse de logistique Kühne+Nagel KNIN.VX a publié lundi des résultats supérieurs aux attentes au titre du premier trimestre, grâce à un contrôle rigoureux des coûts, mais il ne voit pas de signes d'un redressement de l'économie mondiale.

Sur le marché suisse, le titre du groupe gagnait 4,32% à 83,35 francs vers 09h30 GMT, après un pic à 86,65 francs dans la matinée.

"Les chiffres étaient meilleurs que prévu, le bénéfice brut ayant baissé moins qu'attendu dans le fret maritime et aérien", explique Fabian Baumann, analyste chez Kepler Capital Markets.

Si l'amélioration des marges dans ces deux divisions les plus rentables a constitué une bonne surprise, le directeur financier exhorte toutefois à la prudence.

"Nous n'allons pas pouvoir conserver les marges dans le fret maritime et aérien au niveau du premier trimestre pendant l'année complète", a expliqué Gerard van Kesteren lundi dans une interview à Reuters.

La marge opérationnelle (Ebitda) du groupe s'est améliorée à 5,4% au premier trimestre contre 4,9%, profitant notamment d'un recul des tarifs des transports, surtout dans le fret maritime, que Kühne+Nagel ne répercute qu'avec retard sur ses clients.

Patrick Jnglin, analyste chez Credit Suisse, s'attend à ce que cet effet s'estompe. "Des tarifs plus élevés pourraient avoir un impact négatif sur la rentabilité à moyen terme."

Les volumes ont reculé de 13% dans le fret maritime au trimestre écoulé et même de 17,9% dans la division aérienne. "Le fret aérien reste un indicateur précoce de la reprise économique mais nous n'en voyons aucun signe", s'est désolé le CFO.

"Dans les deux divisions, le groupe semble toutefois avoir pu gagner des parts de marché au premier trimestre", souligne Jnglin chez Credit Suisse.

Tous les analystes saluent le contrôle rigoureux des coûts que le groupe n'est pas prêt de relâcher, ne se contentant pas des 4.000 postes supprimés jusqu'à présent. "Nous allons continuer à réduire la voilure pour harmoniser l'évolution des volumes et les coûts", a affirmé le directeur financier.

Le bénéfice net a baissé de 16,9% au premier trimestre, à 128 millions de francs, dépassant les 98 millions attendus par les analystes. Le bénéfice brut s'est replié de 7,1% à 1.444 millions, au lieu des 1.368 millions attendus.

Le chiffre d'affaires a reculé de 19,2% (-9,8% corrigé des effets de change) à 4.291 millions, restant en deçà des estimations qui le voyaient à 4.604 millions. Ce recul s'explique "par des tarifs du transport en baisse", souligne Marco Strittmatter à la Banque cantonale de Zurich (BCZ).

L'Ebit s'est allégé moins que prévu, soit de 17,3% à 163 millions, et l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) s'est contracté de 12,2% à 230 millions, alors que les marchés anticipait un recul plus marqué à 188 millions.

Silke Koltrowitz, édité par Pascal Schmuck et Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below