CONSENSUS Cdt agricole - Triplement des provisions attendu au T2

jeudi 20 août 2009 16h10
 

 PARIS, 20 août (Reuters) - Crédit agricole SA (CAGR.PA: Cotation).
 Prévisions de résultats consolidés du 2e trimestre 2009
 Date et heure de publication : jeudi 27 août à 5h00 GMT (7h00
CET)
 Nombre d'analystes interrogés : 13
 (en millions d'euros)
          RNPDG    RBE      PNB      coûts     risque   SME*
moyenne       125     1.316    4.297    -2.981    -1.093     83
médiane        94     1.247    4.209    -2.968    -1.083    103
plus haute    551     1.962    4.981    -2.904      -810    298
plus basse   -229     1.052    4.034    -3.102    -1.368   -285
-----------------------------------------------------------------
T2 2008       76        102    3.249    -3.147      -365    205
Variation (moyenne)
          +65%       x13    +32%     -5,3%      +199%    -59%
 (*) Sociétés mises en équivalence, à savoir pour l'essentiel
les caisses régionales du Crédit agricole, qui sont consolidées
à 25%, et les banques étrangères dans lesquelles Crédit agricole
SA a une participation minoritaire ou significative mais pas
majoritaire.
 ACTIVITÉ : véhicule coté du groupe Crédit agricole, premier
réseau bancaire français, et détenu à près de 55% par les
caisses régionales.
 RAPPEL DES FAITS MARQUANTS DU TRIMESTRE :
 * Le Crédit agricole consolide au deuxième trimestre, et pour la première
fois, sa participation de 5,5% dans la banque italienne Intesa Sanpaolo
(ISP.MI: Cotation).
 Cette consolidation par mise en équivalence fait suite à l'accord
d'actionnaires conclu avec l'assureur italien Generali (GASI.MI: Cotation) et qui est sous
le coup d'une enquête de l'Antitrust, l'autorité italienne de la concurrence.
 * Engagée dans un plan de restructuration qui doit lui permettre de renouer
avec les bénéfices à partir de 2011, Emporiki CBGr.AT, la filiale grecque du
Crédit agricole, a accusé une perte nette de 359 millions d'euros sur les six
premiers mois de 2009 à la suite d'une flambée de ses provisions pour risque de
crédit.
 La restructuration d'Emporiki passera par une baisse de 21% de ses frais
généraux et par la fermeture de 57 agences entraînant le départ de 1.500
salariés.
 
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND :
 * La première consolidation de la participation dans Intesa a entraîné des
écarts significatifs entre les prévisions des analystes, certains d'entre eux
ayant également pris en compte une dépréciation sur la valeur de cette
participation. 
 Entre le 30 juin 2008 et fin juin 2009, l'action Intesa Sanpaolo a en effet
perdu près de 28% de sa valeur.
 
 * Sur Emporiki, les analystes surveilleront le coût de la restructuration
supporté par le Crédit agricole, qui avait dû passer dans ses comptes de 2008
une dépréciation de survaleur de 254 millions d'euros sur sa filiale. 
 Début mars, la banque française avait dit ne pas s'attendre à de nouvelles
dépréciations de survaleur sur Emporiki avant la fin de l'année en cours.
 
 * Dans les activités de banque de détail à l'international, les analystes
s'attendent en moyenne à une perte nette de 118 millions d'euros au deuxième
trimestre contre un bénéfice net de 96 millions un an plus tôt.
 * Dans les services financiers spécialisés qui comprennent notamment le
crédit à la consommation, la moyenne des prévisions fait ressortir un résultat
net de 76 millions d'euros au T2 2009, soit un repli de 44% (135 millions
d'euros au T2 2008).
 
 * Pour Calyon, la banque de financement et d'investissement du Crédit
agricole, les analystes tablent en moyenne sur un bénéfice net de 61 millions
d'euros contre une perte de 855 millions au T2 2008 et une perte de 17 millions
au T1 2009.
 
 * Le pôle gestion d'actifs, assurance et banque privée devrait, d'après la
moyenne des prévisions, dégager un résultat net en recul de 31% à 285 millions
d'euros au T2 2008 (415 millions au T2 2008).
 Dans la gestion d'actifs, le marché sera attentif aux conséquences de la
fusion des activités du Crédit agricole et de la Société générale (SOGN.PA: Cotation), qui
a fait l'objet d'un accord définitif début juillet.
 * En France, LCL devrait enregistrer une baisse de 22% de son résultat net à
160 millions d'euros tandis que la part du résultat net des caisses régionales
devrait progresser de 5,6% à 148 millions d'euros.
 
 * La gestion pour compte propre du Crédit agricole devrait
de son côté creuser ses pertes avec une perte nette moyenne
attendue de 486 millions d'euros au deuxième trimestre (-61
millions au T2 2008).
 
 L'action Crédit agricole SA a gagné 42% de sa valeur depuis
le début de l'année, mais sous-performe l'indice sectoriel DJ
Stoxx  des banques européennes en hausse de 47% depuis
janvier. En 2008, le titre avait perdu 62,41% de sa valeur.
 
 (Matthieu Protard, édité par Cyril Altmeyer)