Total veut continuer à investir malgré la crise

jeudi 20 novembre 2008 10h48
 

PARIS, 20 novembre (Reuters) - Total doit maintenir ses efforts d'investissements malgré la crise économique et financière, a déclaré jeudi Philippe Boisseau, directeur général en charge de la branche gaz et électricité du groupe pétrolier.

"Il nous paraît de notre responsabilité, malgré la crise qui s'annonce, de ne pas arrêter les efforts d'investissement. Sinon, nous allons préparer une crise (pétrolière) à nouveau extrêmement grave dans cinq ou six ans", a-t-il déclaré lors d'un forum "Energie 2008".

"Malheureusement, collectivement, (les efforts d'investissement) vont ralentir car beaucoup de petits indépendants américains financent leur croissance par financement bancaire et vont avoir des difficultés", a-t-il ajouté.

"On va connaître une période de moindre investissement dans l'industrie pétrolière et gazière. Plus ce sous-investissement est important plus on se prépare à des périodes de crise", a estimé Philippe Boisseau.

Il a rappelé que Total aura investi près de 19 milliards de dollars en 2008.

Dans un entretien à la Tribune du 8 novembre, le P-DG de Total, Christophe de Margerie, avait déclaré ne pas modifier "pour le moment nos projets d'investissement". "Nous nous poserons la question fin 2009, début 2010, en particulier pour les sables bitumineux du Canada", ajoutait-il.

Dans le domaine des énergies alternatives au pétrole, Philippe Boisseau a indiqué jeudi que Total ferait "peut être l'année prochaine" une proposition avec Suez LYOE.PA et Areva dans le nucléaire à Abou Dhabi, avec une éventuelle mise en production en 2017-2018.

Areva, Total et Suez ont annoncé en janvier 2008 un accord de coopération sur un projet de construction de deux réacteurs nucléaires de nouvelle génération (EPR) aux Emirats arabes unis.

(Benjamin Mallet, édité par Jacques Poznanski)