October 20, 2009 / 2:18 PM / 8 years ago

AVANT-PAPIER AF-KLM-Départs volontaires pour résister à la crise

4 MINUTES DE LECTURE

* Plan de départs volontaires d'environ 1.500 postes présenté mercredi

* Les syndicats vigilants sur les engagements de la direction

* Les concertations devraient durer trois jours selon la CFTC

PARIS, 20 octobre (Reuters) - Air France-KLM (AIRF.PA) présentera mercredi lors d'un comité central d'entreprise les modalités d'un plan de départs volontaires portant sur environ 1.500 postes, une des mesures phare décidées par la direction pour faire face à la baisse du trafic aérien.

La compagnie franco-néerlandaise affronte l'une des crises les plus violentes depuis sa création. En perte au cours de l'exercice 2008-2009, elle se prépare à nouveau à enregistrer des comptes déficitaires en 2009-2010 après un premier trimestre plus difficile que prévu (plus de détails, cliquer sur [ID:nLU258393]).

Plusieurs mesures structurelles sont déjà programmées, au premier rang desquelles la réorganisation du réseau moyen courrier et la réduction de l'activité cargo, mais celles qui concernent l'emploi sont considérées comme les plus délicates.

En excluant le dispositif de départs volontaires et en tenant compte des départs naturels et du non remplacement des contrats à durée déterminée, l'entreprise espère voir sa masse salariale diminuer d'environ 3.500 postes d'ici au 31 mars 2010. Celle-ci devrait donc totaliser à cette date un peu plus de 106.500 collaborateurs.

Destiné uniquement au personnel au sol de la compagnie, et principalement au sein des fonctions support, le plan de départs volontaires présenté mercredi devrait pour sa part être déployé tout au long de l'année 2010.

Les discussions devront notamment définir, division par division, le nombre de personnes susceptibles d'y adhérer.

Un représentant syndical, qui a tenu à garder l'anonymat, a indiqué que le plan pourrait viser au départ de 1.400 à 1.700 salariés, une fourchette confirmée par AF-KLM.

"Ce que nous voulons, c'est qu'Air France respecte ses engagements, c'est-à-dire ne pas licencier des gens et à ne pas appeler d'autres personnes que des volontaires. Nous serons très vigilants sur ce point", a de son côté déclaré à Reuters Alex Pesic, secrétaire général CFTC, avant de préciser que les réunions s'étaleraient certainement sur trois jours.

"Le plan sera proposé à partir du 15 décembre 2009 ou du 1er janvier 2010 jusqu'au 31 janvier 2010", a-t-il ajouté.

La direction d'Air France-KLM, qui s'est refusé à tout commentaire mardi, veut pour sa part rassurer les syndicats et éviter la perspective d'un conflit qui pourrait pénaliser encore davantage les comptes du groupe.

Vers 15h45, l'action Air France-KLM recule de 1,05% à 11,77 euros à la Bourse de Paris. A ce niveau de cours, elle progresse de près de 30% depuis le 1er janvier après avoir effacé 62% en 2008.

* Voir également :

ANALYSE AF-KLM - Amélioration en vue mais les défis demeurent [ID:nLE360452]

Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below