Merrill-La crise financière va s'atténuer,mais pas tout de suite

lundi 20 octobre 2008 10h09
 

DUBAI, 20 octobre (Reuters) - Le directeur général de Merrill Lynch MER.N s'attend à ce que les mesures d'urgence prises par les autorités américaines et internationales pour dégeler le marché du crédit soient à terme couronnées de succès, mais il prévient que, malgré cela, le secteur financier va encore souffrir.

John Thain a déclaré, au cours d'une table ronde à Dubaï, que les banques auraient besoin de lever encore des fonds propres et de fusionner entre elles si la récession qui se profile pour l'économie américaine, et les retombées de la crise financière, se faisaient sentir pendant plusieurs années.

La crise a déjà contraint Merrill à se faire racheter par Bank of America (BAC.N: Cotation).

"Il faudra probablement plusieurs années pour réparer les dégâts causés", a-t-il ajouté. "Les choses ne vont pas s'améliorer en trois ou six mois".

"Je pense vraiment que les actions de la Fed, du Trésor et de la FDIC (Federal Deposit Insurance Corp) - qui garantit les dépôts aux États-Unis - ont apporté une réponse aux craintes entourant le système financier. Je pense que ces mesures (...) vont toutes commencer à débloquer et à dégeler les marchés de crédit", a poursuivi Thain.

"Nous allons assister à de nouvelles manoeuvres de consolidation dans le secteur bancaire aux États-Unis. Il y a certaines limites à ce les grandes banques, quelles qu'elles soient, peuvent faire. Nul doute que de nombreuses institutions de petite et moyenne taille ont besoin d'être recapitalisées", dit-il.

Thain précise que la politique budgétaire des gouvernements pour atténuer les effets de la crise sera déterminante pour l'ampleur qu'elle aura sur l'économie réelle. Selon lui, même les pays émergents à forte croissance n'y échapperont pas.

"La seule question est de savoir quelle sera la gravité de la récession et sa durée. Toutes les régions de monde sont affectées. Finie la thèse du découplage." /GG

(Daliah Merzaban, version française Gilles Guillaume)