Le prince al Walid a dû vendre des actifs étrangers en 2008

mardi 20 janvier 2009 17h22
 

RYAD, 20 janvier (Reuters) - Le prince saoudien al Walid ben Talal a liquidé en 2008 une partie des actifs locaux et internationaux détenus par son fonds Kingdom Holding (4280.SE: Cotation), lequel a perdu plus de huit milliards de dollars au quatrième trimestre, a déclaré un membre du conseil d'administration.

S'exprimant sur la chaîne de télévision Al Arabiya, Ahmad Halawani s'est refusé à dire si Kingdom avait liquidé des actions Citigroup (C.N: Cotation), le fonds étant l'un des actionnaires du noyau dur du groupe bancaire américain.

Il n'a pas davantage identifié d'autres sociétés ayant subi ces dégagements.

Kingdom Holding a annoncé mardi une perte nette de 30,98 milliards de rials (8,26 milliards de dollars) au quatrième trimestre.

(Souhail Karam, version française Wilfrid Exbrayat)