CONSENSUS PPR - Croissance organique attendue en baisse au T3

lundi 20 octobre 2008 16h42
 

 PARIS, 20 octobre (Reuters) - PPR (PRTP.PA: Cotation), chiffre
d'affaires du 3e trimestre 2008
 (en millions d'euros)
 Date et heure de publication : 23/10/09 après Bourse
 Conférence téléphonique 18h00 (heure de Paris)
 
 (Nombre d'analystes interrogés : huit)
         C.A.           Distribution   Luxe         Puma
 Moyenne    4.931 (+1,7%)  3.346  (-1,5%) 882 (+9,3%)  706 (+9%)
 Médiane    4.924          3.368          882          704
 Maximum    4.997          3.403          893          731
 Minimum    4.832          3.251          871          696
 ------------------------------------------------------------
T3 2007 retraité des activités cédées ou en cours de cession:
         4.870          3.360          838          670
Variation par rapport à la moyenne des prévisions des analystes:
         +1,25%         +0,4%         +5,2%       +5,4%
T3 2007 publié:
         5.195          3.533        1.002          670
 NOTE : Les chiffres en pourcentage figurant entre
parenthèses dans le tableau correspondent à la moyenne de la
prévision des analystes pour la croissance organique.
 La croissance à périmètre et taux de change constrants était
ressortie à 5,1% au deuxième trimestre 2008 après 4% au premier.
Elle avait atteint 6,8% au 3e trimstre 2007.
 
 ACTIVITÉ : Groupe de distribution (n°1 européen non
alimentaire) et de luxe.
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ : A l'occasion de la
publication de ses résultats semestriels, le groupe PPR avait
réitéré sa prévision de réaliser une "nouvelle année de
croissance et d'amélioration de ses performances financières en
2008.
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 1 - Des précisions sur le financement de la dette nette du
groupe, dont 3,1 milliards d'euros arrivent à échéance en juin
2009.
 2 - Des indications sur l'évolution des ventes du mois
d'octobre dans un contexte économique très dégradé.
 3 - Un point sur les mesures d'amélioration de la
rentabilité mises en place au premier semestre et dont les
effets étaient attendus, par PPR, dès le deuxième semestre. /PD
 (Pascale Denis, édité par Jacques Poznanski)