19 mars 2009 / 17:27 / il y a 8 ans

LEAD 1 GE Capital devrait rester bénéficiaire cette année

* GE Capital : les simulations suggèrent un bénéfice de $2-$2,5 milliards en moyenne

* Le titre GE en hausse, contre la tendance de Wall Street

NEW YORK, 19 mars (Reuters) - General Electric Capital, la filiale de services financiers du conglomérat américain (GE.N), devrait rester bénéficiaire cette année et, au pire, ses comptes devraient être à l'équilibre en cas d'aggravation de la récession.

Cette présentation rassurante faite jeudi par le président de GE Capital permet au titre General Electric, un moment en hausse de gagner 0,29% à 10,35 dollars à 17h25 GMT, alors que Wall Street est nettement orienté à la baisse.

En début de séance, le titre avait fait un bond de plus de 7% qui avait porté le cours à son plus haut depuis le 13 février à plus de 11 dollars.

Des simulations réalisées selon les critères mis en place par la Réserve fédérale des Etats-Unis montrent que, selon le scénario macroéconomique médian de la Fed, le bénéfice de la division financière de GE sera de l'ordre de 2 à 2,5 milliards de dollars en 2009, a déclaré Michael Neal.

"Même dans le pire des cas, nous serons vraisemblablement à l'équilibre ou légèrement bénéficiaires", a-t-il dit lors d'une présentation à des investisseurs, à New York.

En décembre GE avait indiqué qu'il tablait pour 2009 sur un bénéfice d'environ cinq milliards de dollars pour sa filiale financière.

En 2008, GE Capital a réalisé un bénéfice de 8,6 milliards de dollars environ (6,3 milliards d'euros), qui a représenté un tiers environ des profits du groupe GE.

Le directeur financier de General Electric, Keith Sherin, a précisé que même dans le pire scénario, GE Capital n'aurait pas besoin de lever des capitaux.

A la date du 10 mars, le groupe s'était assuré 40 des 45 milliards de dollars qu'il a prévu d'emprunter cette année sur le marché obligataire.

GE Capital a ajouté que même sur son segment le plus risqué, à savoir son portefeuille de crédit immobilier, environ 92% de sa clientèle était à jour de ses remboursements et qu'une grande partie de ce portefeuille étaient étayé par d'autres garanties.

GE a réduit son dividende de 68% le mois dernier pour préserver ses liquidités.

L'agence Standard & Poor's a retiré la semaine dernière à GE sa note crédit "AAA", tout en y attachant une perspective "stable", ce que certains investisseurs ont interprété comme un signe qu'aucune autre mauvaise surprise majeure n'est à attendre du côté de GE Capital.

Scott Malone, version française Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below