November 19, 2008 / 1:08 PM / 9 years ago

LEAD2 BASF avertit sur son bénéfice 2008 et réduit la production

4 MINUTES DE LECTURE

* BASF avertit sur ses résultats de 2008, qu'il attend maintenant en deçà de ceux de 2007

* va réduire la production sur une centaine de sites

* L'action chute de plus de 14%

(complété avec les déclarations du président du directoire et commentaire d'analyste)

FRANCFORT, 19 novembre (Reuters) - BASF BASF.DE a lancé mercredi un avertissement sur son bénéfice 2008 pour la deuxième fois en deux mois et annoncé une réduction de sa production face au recul de la demande qu'il qualifie de "massif".

Le premier chimiste mondial par le chiffre d'affaires a prévenu que le niveau de bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) dégagé en 2007 ne sera pas atteint cette année.

Le groupe allemand va en outre fermer temporairement 80 sites dans le monde et réduire sa production dans une centaine d'usines.

"Ce sont notamment les clients du secteur automobile qui ont annulé leurs commandes au dernier moment", a déclaré Jürgen Hambrecht, président du directoire du groupe. "Dire quelle sera l'évolution l'année prochaine est difficile. BASF se prépare à des temps difficiles".

Le groupe anticipe cependant des ventes annuelles en 2008 supérieures à celles de 2007.

20.000 EMPLOYÉS AFFECTÉS

Les réductions de production devraient affecter quelque 20.000 salariés, dont 5.000 sur le site principal de Ludwigshafen, dans le sud de l'Allemagne, a précisé le groupe.

Vers 14h50 GMT, l'action BASF chutait de 14,67% à 21,70 euros, alors que le Dax était en recul de 3,14%.

"La réaction réflexe du marché est choquante", commente Heinz-Josef Stenten, gestionnaire de fonds à Generali Asset Management.

"La société avait déjà fait état d'une dégradation de la demande ces dernières semaines", ajoute-t-il.

Le mois dernier, BASF avait indiqué qu'il "ferait tout son possible" pour égaler en 2008 le résultat avant exceptionnels affiché l'année précédente.

Le groupe a précisé qu'il réduirait sa capacité de production à compter de janvier en jouant sur la flexibilité des temps de travail et il envisage de réduire les heures de travail de ses salariés si la demande devait rester faible.

"Hambrecht prend une bonne décision en réduisant la capacité", estime Marcus Konstanti, analyste à Sal. Oppenheim. "Le tout est de savoir comment la situation va évoluer après janvier. L'effet de déstockage combiné à une baisse de la demande rend très difficiles à prévoir les tendances du marché".

La semaine dernière, Andrew Liveris, directeur général de Dow Chemical (DOW.N), grand concurrent américain de BASF, a indiqué qu'il allait probablement annoncer d'ici fin 2008 un plan de restructuration pour faire face à la baisse de la demande.

/Gg/Gwb

Ludwig Burger, version française Gilles Guillaume et Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below