June 19, 2009 / 3:02 PM / 8 years ago

LEAD1 Porsche-Les options sur VW éclipsent la baisse du résultat

5 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice imposable gonflé grâce aux options sur actions

* Le chiffre d'affaires chute de 15%

par Christiaan Hetzner

FRANCFORT, 19 juin (Reuters) - Porsche (PSHG_p.DE) a annoncé vendredi que son résultat sur neuf mois était en hausse, la baisse des résultats dans l'automobile étant compensée par des gains importants liés à des paris sur les marchés dérivés.

Porsche détient notamment des options sur actions Volkswagen (VOWG.DE) acquises dans le cadre de sa tentative de prise de contrôle du numéro un européen de l'automobile.

Il a dû abandonner ce projet en mai face aux problèmes de refinancement d'une énorme dette nette de neuf milliards d'euros accumulée en achetant 51% du capital de VW.

Le chiffre d'affaires de Porsche dans les voitures de sports a reculé de 15% à 4,6 milliards d'euros sur neuf mois, en raison d'une chute de près de 28% des ventes en volumes. Le groupe a vendu 53.635 voitures sur neuf mois. Les modèles Boxster et Cayman ont été boudés.

"Une marge bénéficiaire élevée a toutefois été réalisée", affirme Porsche dans un communiqué. Un porte-parole du groupe a ajouté que cette marge était "presque à deux chiffres".

Cela traduit cependant une baisse au regard des près de 20% de marge atteints traditionnellement par Porsche en période faste.

Porsche, qui n'a livré aucun détail sur l'état de ses finances, a demandé une aide de l'Etat allemand, tandis qu'il discute d'une vente d'une partie de son capital à la Qatar Investment Authority (QIA), le bras financier de l'émirat du Qatar, avant une fusion prévue avec VW.

La banque publique allemande KfW [KFW.UL] devait donner vendredi son avis préliminaire sur un prêt de 1,75 milliard d'euros.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré que le gouvernement n'interviendrait pas pour aider Porsche financièrement.

"Une aide avec l'argent du contribuable n'est ici pas nécessaire", a-t-il expliqué au quotidien Stuttgarter Zeitung à paraître samedi.

Plus-Values

Malgré la hausse des frais financiers liés à son énorme dette, Porsche estime que son bénéfice imposable consolidé devrait toutefois nettement progresser grâce à des plus-values liées à des options sur actions Volkswagen.

Le titre Volkswagen reculait de 3% à 224 euros dans l'après-midi, tandis que Porsche était stable à 44,6 euros et que l'indice Dax allemand .GDAXI progressait de 0,21%. Porsche a gagné des milliards d'euros sur les marchés dérivés ces deux dernières années, consolidant sa réputation de hedge fund doté d'une activité automobile captive. Le groupe a notamment gagné des centaines de millions d'euros sur les marchés des changes.

Les options de Porsche sur l'action VW menacent cependant de se traduire par de douloureuses dépréciations d'actifs, si le groupe s'avérait incapable de renouveler ses contrats arrivant à expiration. Cela pourrait avoir pour conséquence une forte baisse de l'action VW.

Les analystes de Sal. Oppenheim ont averti qu'une chute soudaine du titre Volkswagen pourrait conduire les investisseurs à faire exercer par Porsche des options de vente ("put"), ce qui contraindrait la société très endettée à de lourds paiements en cash.

Près de 22% des actions VW assorties de droits de vote, soit 64 millions d'actions ordinaires, sous-tendent des contrats dérivés sur le marché Eurex devant expirer vendredi à la clôture.

"Nous supposons que ces options sont, ou seront, prolongées; l'impact sur le cours de Bourse devrait donc être limité", écrivent les analystes de Ruland Research à leurs clients en soulignant le "manque de transparence" de Porsche.

"Il est presque impossible de valoriser Porsche dans la situation actuelle d'incertitude", écrit pour sa part le courtier Equinet à ses clients.

Porsche, qui n'a pu mener à bien le rachat de VW, espère trouver une porte de sortie dans une fusion avec son compatriote, qui a rejeté cette proposition tant que les finances de Porsche seront mal en point.

La majorité des membres de la famille actionnaire de Porsche songe désormais pour la première fois vendre leurs actions à droits de vote à un investisseur extérieur.

version française Gwénaelle Barzic et Stanislas Dembinski, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below