LEAD 1 Veolia revoit en baisse investissements & autofinancement

dimanche 19 octobre 2008 20h56
 

PARIS, 19 octobre (Reuters) - Veolia (VIE.PA: Cotation) a annoncé dimanche une réduction de ses investissements et a revu en baisse sa prévision de capacité d'autofinancement en 2008 en raison du ralentissement économique dont les effets se font d'ores et déjà sentir dans ses branches propreté et eau.

Dans un communiqué diffusé avant l'organisation d'une réunion avec les investisseurs mercredi 22 octobre, le groupe spécialisé dans la gestion des services collectifs a souligné toutefois que sa solidité financière n'était pas entamée par le ralentissement économique.

Dans la propreté, le groupe constate depuis le début de l'été "un net ralentissement de l'activité économique".

"Les effets de la conjoncture (baisse des tonnages collectés et traités) et de la baisse des prix des matières premières (papier, métaux) se ressentent, notamment, en France et en Allemagne", souligne le groupe. Il précise que d'autres éléments pèsent également sur la profitabilité, notamment l'arrêt provisoire et le décalage de certaines installations d'incinération en Italie, le coût de mise en oeuvre du plan de restructuration et la fermeture administrative d'un centre d'enfouissement en Allemagne.

Dans l'activité "eau", ajoute Veolia, les volumes vendus en Europe au cours de l'été ont été inférieurs à ceux de 2007 et dans certains pays, des évolutions tarifaires attendues ont été décalées.

Au total, le groupe attend une capacité d'autofinancement opérationnelle 2008 de seulement 4.100 millions à 4.200 millions d'euros, contre 4.163 millions en 2007.

Cette fourchette correspond à une variation attendue comprise entre +0,9% et -1,5% alors que Veolia avait dit lors de la présentation de ses résultats du premier semestre le 7 août dernier qu'il tablait sur une croissance de l'ordre de +6% de ses capacités d'autofinancement.

Le groupe prévoit également de limiter le montant net de ses investissements en 2008 à environ quatre milliards d'euros (contre 6,1 milliards l'année précédente) alors qu'il avait dit tabler sur environ cinq milliards en août dernier.

  Suite...