Le marché publicaire mondial devrait s'améliorer au S2 - Zenith

lundi 19 octobre 2009 11h11
 

LONDRES, 19 octobre (Reuters) - Le marché publicitaire mondial a baissé plus que prévu au cours du premier semestre de l'année mais le pire est désormais passé, selon les prévisions de ZenithOptimedia publiées lundi.

Au vu de la détérioration plus marquée que prévu des six premiers mois de l'année, la filiale de Publicis (PUBP.PA: Cotation) table désormais sur un recul de 9,9% des dépenses publicitaires à travers le monde en 2009 alors qu'elle avait dit tabler sur un repli de 8,5% en juillet.

"Ceci étant dit, cette révision à la baisse de nos prévisions sont surtout le fait des six premiers mois de l'année. Depuis, l'amélioration de la confiance des acteurs économiques s'est accompagnée de signes positifs en provenance des propriétaires de médias disant que le pic de la crise était passé", souligne ZenithOptimedia.

"Nous sommes toujours persuadés que le second semestre de l'année sera beaucoup moins difficile pour le marché publicitaire que le premier (...)", poursuit la société.

Début octobre, Carat, l'agence d'achat d'espaces du groupe Aegis AEGS.L, avait également revu en baisse ses prévisions pour le marché publicitaire mondial, attendant désormais un recul de 9,8% cette année contre une estimation précédente de -5,8%. Pour 2010, Carat avait dit prévoir une hausse de 1% de ce marché. [ID:nL1536347]

Pour l'année prochaine, ZenithOptimedia prévoit désormais une hausse de 0,5%, contre une prévision précédente de +1,6%, la reprise étant surtout le fait de marchés émergents, qui devraient voir leurs dépenses augmenter de 7,8%.

Les marchés développés, soit l'Amérique du Nord, l'Europe occidentale et le Japon, devraient connaître une nouvelle contraction en 2010, évaluée à 2,9% par ZenithOptimedia.

La reprise du marché publicitaire mondial devrait ensuite s'accélérer en 2011, avec une progression anticipée de 4,3%, dont +1,5% pour les marchés développés et +9,8% pour les marchés émergents.

Par supports, internet devrait être le seul média à enregistrer une hausse de ses recettes publicitaires en 2009, avec une progression vue à 9,2%.

Les journaux devraient subir en 2009 une chute de 17% de leurs recettes publicitaires et les magazines un recul de 20%.

(Kate Holton, version française Benoit Van Overstraeten)