19 avril 2009 / 17:17 / dans 8 ans

Semaine à risque à Wall St avec un flot de résultats à l'horizon

par Leah Schnurr

NEW YORK, 19 avril (Reuters) - Le torrent de résultats de sociétés programmé à l‘agenda de la semaine risque de compromettre le rally spectaculaire dont Wall Street vient d’être le théâtre, les investisseurs hésitant maintenant à extrapoler les bonnes nouvelles qui ont émané notamment du secteur bancaire.

La semaine qui s‘annonce permettra de faire le point sur la performance d‘entreprises aussi variées que la banque Wells Fargo(WFC.N) ou le géant des engins de chantier Caterpillar (CAT.N), et de brosser un état de santé global de l’économie.

Le marché a jusqu‘ici été particulièrement sensible aux résultats bancaires après que les profondes difficultés du secteur eurent fait plonger la place américaine à un plus bas de douze ans et demi au début du mois de mars. Après un quatrième trimestre plombé par la panique financière de l‘automne dernier, Goldman Sachs (GS.N), JPMorgan Chase & Co (JPM.N) et Citigroup (C.N) ont toutes publié des résultats meilleurs que prévu au titre du premier trimestre.

Wall Street a salué ces nouvelles, mais les investisseurs hésitent à en déduire que le secteur financier est maintenant tiré d‘affaire.

“Le marché est un peu sceptique face à ces résultats meilleurs que prévu, et il attend avec impatience d‘en savoir plus sur cette embellie”, commente Scott Wren, stratège chez Wachovia Securities.

Selon les données Thomson Reuters, les résultats des entreprises du S&P-500 devraient ressortir en baisse de 37,4% en moyenne cette saison-ci, et aucun des dix secteurs sous revue ne devrait être épargné.

UNE MEILLEURE VISIBILITE QU‘AU T4 ?

Les nouvelles de sociétés joueront à plein sur la cote cette semaine, faute d‘indicateur économique majeur à l‘agenda hormis les ventes de logements dans le neuf et l‘ancien et les commandes de biens durables.

Les banques continueront de tenir la vedette, avec cette fois Wells Fargo mais aussi Bank of America (BAC.N) et Bank of New York Mellon (BK.N).

Bank of America figure parmi les établissements bancaires qui ont annoncé le mois dernier avoir gagné de l‘argent au début de l‘année, et contribué ainsi à déclencher un rally qui a permis à l‘indice S&P-500 de gagner du terrain six semaines d‘affilée et de rebondir de près de 30% par rapport à ses niveaux du début mars.

Mais au-delà des chiffres, les investisseurs s‘intéresseront surtout aux prévisions des dirigeants pour les guider dans une année 2009 toujours marquée par une grande incertitude.

“La visibilité reste très limitée”, souligne John Praveen, stratège chez Prudential International Investments Advisers. “Si vous regardez JPMorgan et Citigroup, même si elles ont fait mieux que prévu, elles précisent que pour l‘avenir, les choses se présentent toujours sous un jour difficile.”

Au cours du trimestre précédent, un grand nombre d‘entreprises avaient préféré retirer leurs prévisions et s‘abstenir d‘en faire de nouvelles, faute de pouvoir prédire la gravité et la durée de la crise financière et de la récession.

POSSIBLE PRETEXTE A DES PRISES DE BENEFICES

Pas moins de 11 des trente entreprises qui composent l‘indice Dow Jones DOW.N vont publier la semaine qui vient, avec également à l‘agenda IBM (IBM.N) pour l‘informatique, Merck (MRK.N) pour la santé, Boeing (BA.N) pour l‘aéronautique et McDonald’s (MCD.N) pour la restauration.

Toute déception pourrait aussi donner un prétexte à quelques prises de bénéfices après les gains vigoureux des semaines passées.

“8.300 points sur le Dow suggère à mes yeux qu‘avec une aussi belle série derrière nous, le marché va au mieux faire du surplace, voire se replier si le rally fait long feu”, résume Todd Clark de Nollenberger Capital Partners.

Les analystes de CitiFX estiment en effet dans une note qu‘une “telle perfection étant inscrite dans les cours”, avec les résultats bancaires, les propositions de réforme comptable et le plan du Trésor sur les actifs toxiques, la question est maintenant de savoir où trouver la prochaine bonne nouvelle.

Un repli technique pourrait aussi constituer une opportunité pour des achats à bon compte, notamment chez tous les investisseurs qui ont, par souci de prudence, manqué le dernier rally, et qui guettent une occasion de revenir sur le marché pour se refaire.

Version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below