19 août 2008 / 08:11 / dans 9 ans

Ciba envisage des cessions après un semestre décevant

ZURICH, 19 août (Reuters) - Ciba CIBN.VX a déçu les marchés mardi en publiant une perte nette semestrielle, liée à un important amortissement de survaleurs mais le groupe suisse de spécialités chimiques a dit envisager diverses options, parmi lesquelles la vente de divisions en difficulté. L‘action Ciba, qui a déjà perdu presque 40% cette année, chutait de 13,54% à 27,58 francs vers 8h05 GMT alors que l‘indice des principales capitalisations suisses .SLI baissait de 1,35%.

Ciba a essuyé une perte nette de 569 millions de francs suisses (353 millions d‘euros) au cours des six premiers mois de l‘année, restructurations comprises, après un bénéfice de 103 millions à la même période de l‘an dernier.

Au niveau opérationnel (Ebit), la perte a atteint 477 millions de francs, à comparer à un résultat positif de 208 millions. Sans les restructurations, ce résultat s‘est tout de même réduit à 161 millions, au lieu de 273 millions.

“Le résultat a souffert sévèrement de l‘envolée des matières premières et du franc suisse fort par rapport au dollar”, explique le groupe dans son communiqué. Il espère pourtant compenser la hausse des prix des matières premières, a indiqué le directeur général Brendan Cummins mardi lors d‘une téléconférence.

Le chiffre d‘affaires s‘est replié de 7% en francs suisses à 3.088 millions.

“Des chiffres décevants de la part des Bâlois, anéantissant l‘espoir d‘une amélioration prochaine de la situation”, commentent les analystes de la banque Wegelin dans leur BrunCH.

“Beaucoup d’évolutions négatives sont déjà contenues dans le prix de l‘action et les coûts devraient avoir profité ces dernières semaines du repli des prix du pétrole et des matières premières”, font-ils remarquer. “Les mesures prévues laissent espérer que le redressement pourra enfin être enclenché.”

POURSUIVRE LES RESTRUCTURATIONS

Le groupe va procéder à des adaptations stratégiques de ses activités papier et garde toutes les options ouvertes pour l‘unité Papier et Encres, parmi lesquelles celle d‘une vente intégrale, a précisé le directeur général lors de la conférence téléphonique. Un analyste doute pourtant que le groupe puisse obtenir un prix intéressant en cédant ces activités qu‘il qualifie de “déficitaires et décevantes”.

Dans la division Water & Paper Treatment, Ciba a accusé un amortissement de survaleurs (goodwill) de 595 millions de francs, lié notamment à l‘acquisition d‘Allied Colloids en 1998. L‘unité affiche encore une valeur immatérielle de 500 millions de francs suisses dans les comptes du groupe, a indiqué Cummins.

Pour renforcer les Plastic Additives et Coating Effets, Ciba envisage des acquisitions et une coentreprise au troisième trimestre.

“Nous sommes sceptiques sur le fait que les efforts de restructuration seront suffisants pour améliorer durablement les perspectives de croissance et de rentabilité du groupe”, explique Martin Schreiber, analyste à la Banque cantonale de Zurich (BCZ).

Pour l‘exercice en cours, Ciba table sur un résultat opérationnel avant restructurations en baisse de 15% par rapport à 2007 mais compte sur une amélioration de son chiffre d‘affaires en monnaies locales.

Si les conditions se détériorent, les résultats pourraient toutefois être inférieurs aux prévisions, prévient Ciba. /SK/PS

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below